Entretien avec une vampirologue

encyclopédie amoureuse des vampiresLE LIVRE : Katherine Quénot est vampirologue. Elle vient de publier une oeuvre frissonnante, « L’encyclopédie amoureuse des vampires ». On y apprend tout ce qu’il y a à savoir sur les buveurs de sang qui plongent leurs crocs au plus profond de l’histoire, depuis la ténébreuse Lilith, premier vampire, effacée ensuite de la Genèse. L’encyclopédie reprend les nombreuses races existantes. Elle donne aussi des preuves du vampirisme. Une partie de l’encyclopédie est également consacrée au baiser du vampire. Sans oublier, les secrets pour devenir un vampire  par la magie et les lieux où les rencontrer… Une encyclopédie agrémentée des dessins gothiques de John Bolton, à qui l’on doit nottamment les illustrations de l’oeuvre de Neil Gaiman, « Books of magic », et d’Anne Rice pour « Lestat le vampire ».
Katherine Quénot

copyright DR

 

Comment devient-on vampirologue ?
« On ne devient pas vampirologue, c’est comme pour Dieu, on reçoit la Grâce ou pas ! Depuis toute petite, les vampires hantent mes nuits, je me réveille avec la sensation de morsure à mon cou ou à mon bras…  Pas d’autre solution que d’aller voir de plus près leurs canines pour essayer de savoir qui ils sont exactement… Ça tombe bien car des dizaines de livres, des centaines d’articles ont été écrits sur eux, essentiellement pendant la grande épidémie vampirique qui déferla sur l’Europe de 1680 à 1740. »

D’où vous vient cette passion?« Je me passionne pour tout ce qui a trait à Dieu, à Satan, à la mort et aux pouvoirs de l’esprit qui me semblent immenses. Moi-même, je fais des rêves lucides où, devenant consciente pendant que je rêve, j’ai la possibilité d’explorer le monde d’une manière bien différente… »

Comment avez-vous procédé pour écrire ce livre?
« Je suis un rat de bibliothèque et je vais à la recherche des livres anciens et des grimoires ancestraux qui attendent leur heure au fond des antiques bibliothèques … »

Vous-mêmes, croyez-vous aux vampires et autres créatures fantastiques ?
 « Je crois beaucoup plus aux créatures fantastiques qu’aux créatures raisonnables. Il me semble tout à fait déraisonnable de croire que le monde est formellement comme ci ou comme ça, alors que nous baignons dans le mystère. Par exemple, chaque jour, l’astrophysique fait reculer les frontières du «normal» . Le monde n’est pas vraiment prévisible, le fantastique est à l’œuvre partout. Et ne parlons pas du grand mystère de la mort … Mais Jean-Jacques Rousseau lui-même croyait aux vampires! »

Avez-vous testé le «Livre secret de Abramelin le Mage» ou d’autres recettes pour devenir vampire ?
« Il ne faut pas s’aventurer dans ces pratiques sans motif sérieux. L’auteur du Livre secret  d’Abramelin le mage le dit lui-même. Il a utilisé son procédé sur le souverain de Saxonie parce que s’il était mort, la couronne serait tombée entre des mains étrangères. Je m’oppose aux pratiques de vampirisme magique dont la motivation  est simplement la volonté de domination sur les humains. »

Christelle

« Encyclopédie amoureuse des vampires », de Katherine Quénot, illustration de John Bolton (Hoebeke), 96 pages, 25 €

Cote: 4/5