Une autre saga vampirique

D’un côté, il y a les gentils vampires façon «Twilight». De l’autre, les très méchants suceurs de sang du cinéaste Guillermo del Toro («Hellboy», «Blade 2») et de Chuck Hogan que les fans de science-fiction avaient pu découvrir dans les deux premiers volumes de leur trilogie, «La lignée» puis «La chute». Aujourd’hui, le troisième tome est sorti. Une nuit sans fin s’est abattue sur la Terre suite à l’apocalypse nucléaire déclenchée par le «Maître» des vampires. Désormais, les humains sont parqués dans des camps et utilisés comme du bétail car seul leur sang -particulièrement celui du groupe B- a encore de la valeur aux yeux des vampires. L’épidémiologiste Ephraïm Goodweather (alias «Eph») est l’un des derniers à se battre. Pourtant, il a du mal à se remettre de l’enlèvement de son fils, Zach. Sans compter que sa petite amie, Nora, entretient désormais une liaison avec leur allié, Pet. Le seul atout que possèdent les derniers résistants est l’Occido Lumen, un ancien manuscrit qui détient la clé pour anéantir le Maître. Mais encore faut-il pouvoir la déchiffrer. Et puis il y a le marché tentant, proposé à Eph par le Maître: épargner son fils en échange du manuscrit, dernière petite chance d’assurer la survie de l’humanité. Un troisième volume dans la même veine que les précédents. Dommage que l’histoire s’arrête déjà!

Christelle

«La nuit éternelle», de Guillermo del Toro et Chuck Hogan, éditions Presses de la Cité, 386 pages, 21,50 €

Cote: 4/5

Vampire et séduction

Avis aux croqueuses de vampires: ce livre propose 66 manières de séduire l’objet de leurs fantasmes. Dracula, Louis et Lestat de «Entretien avec un vampire», Edward Cullen de «Twilight»… Peu importe lequel d’entre eux vous fait fondre, ce livre vous donnera des conseils de style et de beauté, des idées de recettes et de rendez-vous, des astuces pour écrire des textos, ainsi que des suggestions de films, de lectures et de musiques pour un rendez-vous à se damner. Car derrière le prétexte des vampires, cet ouvrage destiné aux adolescentes se veut sutout un guide dans leur apprentissage de la féminité et de la séduction.

Christelle

«66 manières de séduire un vampire», d’Irene Claver, illustrations de Berto Martinez, éditions de l’Arbre, 19,90 €

Cote: 2/5

Attention, virus captivant !

A côté des gentils vampires de « Twilight », il y a les très méchants suceurs de sang que l’épidémiologiste Ephraïm Goodweather et son équipe vont devoir combattre sous peine de voir disparaître l’espèce humaine.

Tout commence à l’aéroport international JFK de New York avec l’arrivée d’un Boeing en provenance d’Allemagne. Si l’atterrissage semble s’être déroulé sans encombre, depuis qu’il a touché le sol, l’appareil ne répond plus. A bord, on retrouve quatre rescapés. Tous les  autres passagers sont morts, en apparence paisiblement. Sur eux, pas la moindre trace de sang. Ont-ils été victimes d’un attentat au gaz? D’une nouvelle bactérie foudroyante? Ephraïm est chargé d’établir l’origine de ce drame avant que la population ne cède à la panique. Les cadavres sont emmenés à la morgue… d’où ils disparaissent en pleine nuit. Eph comprend rapidement qu’une menace sans précédent plane sur la ville et il tente de mettre ses proches à l’abri.

Mais en quelques jours, le chaos s’installe. Autour d’Eph, un petit groupe de survivants prêts à se battre se forme. Leur mission? Rien de moins que de sauver l’humanité.

Fasciné par les mythes anciens méconnus du grand public nourri d’hémoglobine par la vision romantique des vampires de Bram Stoker et Stephenie Meyer, le génie du cinéma fantastique Guillermo del Toro tente de retracer l’histoire du vampire depuis l’Antiquité. Pour cela, le cinéaste -à qui l’on doit notamment « Hellboy », « Blade 2 » ou encore « Le Labyrinthe de Pan »- s’est associé à Chuck Hogan, auteur de plusieurs thrillers salués par Stephen King. Les deux premiers tomes de cette nouvelle trilogie à vous glacer le sang sont parus. Reste à patienter jusqu’au troisième. Avant l’adaptation au grand écran?

Christelle

« La lignée », de Guillermo del Toro et Chuck Hogan, éditions Presse de la Cité, 448 pages, 21,50 €

« La Chute », de Guillermo del Toro et Chuck Hogan, éditions Presse de la Cité, 328 pages, 21,80 €

Cote: 4/5

Anne Rice s’attaque aux anges

Après ses « Chroniques de vampires », Anne Rice s’attaque aux… anges. L’auteure abandonne Lestat pour le personnage de Lucky, un tueur à gage professionnel qui exécute froidement depuis dix ans les cibles qu’on lui désigne. Jusqu’au jour où il est abordé par un mystérieux inconnu, qui se fait appeler Malchiah, sait tout de lui et prétend être son ange gardien. Ce Malchiah lui offre de racheter ses crimes en sauvant des vies plutôt que de les prendre… Et Lucky se retrouve au Moyen Age, où il doit aider une famille juive accusée de meurtres rituels. Car le récit est aussi empreint d’histoire. Et s’il faut un peu de temps pour pénétrer dans ce nouvel univers, on finit par s’attacher à ce héros finalement pas si mauvais que cela, qu’on devrait d’ailleurs  retrouver dans deux prochains tomes.

Christelle

« L’heure de l’ange », d’Anne Rice, éditions Michel Lafon, 270 pages, 20,90 €

Cote: 3/5

Vamp in Love, saison 3

Un nouvel épisode des aventures de la comtesse Lilliana Arrabella Guinerve du Marchette -Lil pour les intimes- vient de paraître. Cette fois, la plus trendy des vampirettes héréditaires, à la tête d’une agence de rencontres, entend bien profiter de la version new-yorkaise du Bachelor, où Mr Météo, l’un des célibataires les plus courus de la ville, rencontre 50 femmes à la recherche du prince charmant… Et comme à la fin, une seule candidate est choisie, les 49 autres sont autant de clientes potentielles pour Lil… Bref, tout se passerait pour le mieux dans la vie de Lil, si Ty, son Prince Charmant à elle, un vampire mordu avec qui elle a passé une nuit endiablée, n’avait pas soudainement disparu. Et s’il avait de gros ennuis? De la pure chick litt. A déguster cet été au bord de la piscine.

Christelle

« Vamp in Love, saison 3 », de Kimberly Raye, éditions Fleuve Noir, 308 pages, 14,90 €

Cote: 3/5

Vampirette wanted !

Le deuxième tome des aventures de la comtesse Lilliana Arabella Guinevere du Marchette -Lil pour les intimes!- est sorti. On y retrouve la vampirette la plus trendy et la plus romantique de tout Manhattan, à la tête de l’agence de rencontres Vamp’n’love. Mais alors que ses affaires commencent à décoller, Lil se retrouve suspectée du meurtre de l’un de ses clients. Pas facile dans ce cas-là de dégoter une vingtaine de partenaires virils pour une horde de garelles (ces femmes loups-garous). Heureusement, Lil va pouvoir compter sur l’aide du beau Ty Boner. Ah, si seulement il était vampire héréditaire comme elle et non un vulgaire mordu… 

Christelle 

«Vamp in Love – saison 2», de Kimberly Raye, éditions Fleuve noir, 322 pages, 14,90 €

 Cote : 3/5

Encore de l’hémoglobine

Le succès du phénomène «Twilight» a donné des idées à beaucoup! Ainsi, la collection «Vampyres. Sable Noir.» est le résultat d’un projet intermédia qui marie littérature, bande dessinée et fiction télé. Six grands noms du roman noir et fantastique ont écrit six histoires de vampires à partir d’un unique point de départ, à savoir le lieu-dit Sable Noir. De là découlent six récits fantastiques complètement différents qui dans un premier temps ont été publiés chez J’ai Lu pour être ensuite filmés et diffusés sur les chaînes câblées du groupe Canal (Jimmy et CinéCinéma Frisson). C’est ensuite au tour des éditions Dupuis de s’en mêler. Elles ont confié les synopsis à six équipes d’auteurs de BD. Le résultat? Quelque 144 pages étonnantes par la fine fleur de la BD internationale. Cerise sur le gâteau: Dave Mc Kean («Sandman», «Coraline») a imaginé un superbe dessin en diptyque pour illustrer les deux albums. On adore!

Anne-Sophie

«Vampyres, tomes 1 et 2», de Filippi, Laumond, Ricard, Redolfi, Lieber, Thirault, Marche, Krassinsky, Védrines, Durand, Alcante, Matteo, éditions Dupuis, 16 euros par tome

Cote : 4/5

Entretien avec une vampirologue

encyclopédie amoureuse des vampiresLE LIVRE : Katherine Quénot est vampirologue. Elle vient de publier une oeuvre frissonnante, « L’encyclopédie amoureuse des vampires ». On y apprend tout ce qu’il y a à savoir sur les buveurs de sang qui plongent leurs crocs au plus profond de l’histoire, depuis la ténébreuse Lilith, premier vampire, effacée ensuite de la Genèse. L’encyclopédie reprend les nombreuses races existantes. Elle donne aussi des preuves du vampirisme. Une partie de l’encyclopédie est également consacrée au baiser du vampire. Sans oublier, les secrets pour devenir un vampire  par la magie et les lieux où les rencontrer… Une encyclopédie agrémentée des dessins gothiques de John Bolton, à qui l’on doit nottamment les illustrations de l’oeuvre de Neil Gaiman, « Books of magic », et d’Anne Rice pour « Lestat le vampire ».
Katherine Quénot

copyright DR

 

Comment devient-on vampirologue ?
« On ne devient pas vampirologue, c’est comme pour Dieu, on reçoit la Grâce ou pas ! Depuis toute petite, les vampires hantent mes nuits, je me réveille avec la sensation de morsure à mon cou ou à mon bras…  Pas d’autre solution que d’aller voir de plus près leurs canines pour essayer de savoir qui ils sont exactement… Ça tombe bien car des dizaines de livres, des centaines d’articles ont été écrits sur eux, essentiellement pendant la grande épidémie vampirique qui déferla sur l’Europe de 1680 à 1740. »

D’où vous vient cette passion?« Je me passionne pour tout ce qui a trait à Dieu, à Satan, à la mort et aux pouvoirs de l’esprit qui me semblent immenses. Moi-même, je fais des rêves lucides où, devenant consciente pendant que je rêve, j’ai la possibilité d’explorer le monde d’une manière bien différente… »

Comment avez-vous procédé pour écrire ce livre?
« Je suis un rat de bibliothèque et je vais à la recherche des livres anciens et des grimoires ancestraux qui attendent leur heure au fond des antiques bibliothèques … »

Vous-mêmes, croyez-vous aux vampires et autres créatures fantastiques ?
 « Je crois beaucoup plus aux créatures fantastiques qu’aux créatures raisonnables. Il me semble tout à fait déraisonnable de croire que le monde est formellement comme ci ou comme ça, alors que nous baignons dans le mystère. Par exemple, chaque jour, l’astrophysique fait reculer les frontières du «normal» . Le monde n’est pas vraiment prévisible, le fantastique est à l’œuvre partout. Et ne parlons pas du grand mystère de la mort … Mais Jean-Jacques Rousseau lui-même croyait aux vampires! »

Avez-vous testé le «Livre secret de Abramelin le Mage» ou d’autres recettes pour devenir vampire ?
« Il ne faut pas s’aventurer dans ces pratiques sans motif sérieux. L’auteur du Livre secret  d’Abramelin le mage le dit lui-même. Il a utilisé son procédé sur le souverain de Saxonie parce que s’il était mort, la couronne serait tombée entre des mains étrangères. Je m’oppose aux pratiques de vampirisme magique dont la motivation  est simplement la volonté de domination sur les humains. »

Christelle

« Encyclopédie amoureuse des vampires », de Katherine Quénot, illustration de John Bolton (Hoebeke), 96 pages, 25 €

Cote: 4/5

Tout sur Dracula

draculaLe phénomène « Twilight » donne des idées à beaucoup. Surfant sur la vague du vampirisme, les éditions Casterman viennent de publier, sous forme d’intégrale, un ouvrage riche en informations consacré au mythe de Dracula. « Sur les traces de Dracula. L’intégrale et le mythe » propose une trilogie imaginée par le scénariste Yves H. Les trois bandes dessinées, publiées antérieurement sous la forme d’albums grand format, parcourent trois époques distinctes et divergent radicalement au niveau du traitement du dessin. Le premier acte, « Vlad l’Empaleur », mis en images par Hermann, s’attache au parcours sanglant du prince de Valachie qui sema la terreur des années durant dans sa lutte féroce contre l’ennemi truc. C’est au deuxième volet, « Bram Stoker », dessiné par Sera, que va notre préférence. Tant pour le dessin et sa colorisation en noir et blanc que pour le thème abordé. L’histoire se penche sur la vie du très tourmenté Bram Stoker qui, travaillant dans l’ombre de l’écrasant dramaturge Henry Irving, fut persuadé jusqu’à son dernier souffle de n’être qu’un écrivain médiocre. Le troisième opus, « Transylvania », réalisé par Dany, se veut plus contemporain. Il nous emmène en Roumanie de nos jours, aux côtés d’un couple parti enquêter sur Dracula. Le tout est accompagné de repères historiques, d’explications didactiques et d’un guide historico-touristique consacré aux hauts lieux marqués par la présence de Dracula. On regrettera toutefois la mise en page peu soignée de l’ouvrage.

Anne-Sophie

« Sur les traces de Dracula. L’intégrale et le guide », d’Yves H., Hermann, Sera, Dany, éditions Casterman, 320 pages, 29,50 €

Cote: 3/5