Vingt ans après les fourmis, place aux micro humains !

werber_microhumainsVingt ans après la sortie des « Fourmis », Bernard Werber nous conte les péripéties d’une nouvelle mini espèce, celle des Emachs, les Micro Humains (« M.H. ») de sa « Troisième humanité« . Le deuxième tome de cette trilogie suit en effet cette nouvelle race plus petite, plus féminine et plus résistante créée par les scientifiques David Wells (l’arrière petit-fils d’Edmond Wells, l’auteur de la célèbre «Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu») et Aurore Kammerer, avec l’aide de la militaire naine Natalia Ovitz. Suite au succès dû à leur petite taille des missions confiées aux Emachs (notamment au cœur du réacteur nucléaire de Fukushima ou d’une mine au Chili pour libérer des mineurs coincés sous terre), le monde entier s’arrache leurs services, commercialisés par la société française Pygmée Prod. Tout va donc pour le mieux jusqu’au jour où, en Autriche, un adolescent se filme en train de torturer des Emachs loués à son père. La vidéo fait le buzz sur internet. Et les Emachs, emmenés par Emma 109, finissent par se révolter… Une nouvelle question fait débat: ces créatures doivent-elles être considérées comme des êtres humains? A côté de cela, Bernard Werber résout dans ce deuxième tome l’histoire d’amour et… nous livre enfin la solution de la fameuse énigme lancée dans le précédent puisque l’on y découvre comment faire un carré avec trois allumettes!

Christelle

« La troisième humanité ** – Les Micros Humains », de Bernard Werber, éditions Albin Michel, 400 pages, 22 €

Cote: 4/5

Il faut sauver JFK

22-11-63-kingEt si Kennedy n’avait pas été assassiné le 22 novembre 1963 à Dallas, la guerre du Vietnam aurait-elle été évitée? Martin Luther King aurait-il été assassiné? Et les attentats du 11 septembre 2001 auraient-ils eu lieu? Plus qu’un simple livre sur l’assassinat de Kennedy comme pourrait le laisser supposer le titre, c’est un fabuleux voyage dans le temps que nous offre ici un Stephen King magistral. Son héros, Jake Epping, prof d’anglais d’une petite ville du Maine, se voit confier une étrange mission par son ami Al, gérant d’un fast-food local, sur le point de mourir d’un cancer: empêcher l’assassinat de JFK. Pour cela, il faudra à Jake emprunter une sorte de fissure temporelle dissimulée au fond du resto de son copain, qui le fera atterrir en 1958. Il aura ainsi quelques années pour empêcher Lee Harvey Oswald de commettre son geste fatal. Mais le passé est tenace et on ne peut le modifier impunément, comme le découvrira Jake à ses dépens. Et altérer l’Histoire peut avoir de lourdes conséquences sur l’avenir… Un seul mot: palpitant!

Christelle

«22/11/63» de Stephen King, éditions Albin Michel, 934 pages, 25,90 €

112263book.com

Cote: 4/5