Reiser visionnaire

Reiser. Un nom bien connu des bédéphiles. Le dessinateur décédé en 1983 a surtout travaillé dans le registre humoristique, pas toujours politiquement correct d’ailleurs. Fidèle de «Hara Kiri» et «Charlie Hebdo», les lecteurs ont bien ri avec «Jeanine», «Gros Dégueulasse» ou «La Vie des Bêtes». Par contre, il est nettement moins connu pour ses positions écologistes avant l’heure. Reiser n’avait rien à voir avec l’écolo bobo d’aujourd’hui. Non, le dessinateur était bien plus que cela, il était un écologiste convaincu pour qui l’écologie était un mode de vie à part entière. Dès les années 1970, il consacre de nombreux croquis au sujet. Pollution, marée noire, nucléaire, solaire, chasse, pêche, espèces menacées, recyclage, tout y passe. Reiser nous fait part de toute une série d’inventions. Et oui, Reiser était un précurseur et un visionnaire! Le présent album regroupe également des textes où l’auteur explique le fonctionnement de l’énergie éolienne et solaire. Un très bel objet.

Anne-Sophie

«L’écologie», de Reiser, préface de Jean-Marc Parisis, éditions Glénat, 199 pages, 19 €

Cote: 4/5