Un nouveau périodique signé Tardi

C’est l’été et Casterman poursuit avec Tardi et ses périodiques grand format. Après l’événement « Putain de guerre! » initié l’an dernier et qui se prolonge cet été encore, Tardi relance le périodique « L’Etrangleur » en y accueillant un invité, à savoir Emmanuel Moynot. Ce dernier s’est plongé dans l’univers de Nestor Burma en adaptant l’un des romans de Léo Malet, « L’envahissant cadavre de la plaine Monceau ». Trois numéros en noir et blanc mettent en scène le récit. Les deux premiers sont déjà en librairie, le troisième est attendu dans le courant du mois d’août. La parution de l’album en couleur est programmée pour l’automne. On apprécie particulièrement le format tabloïd et le papier épais qui offrent une approche peu commune à la BD. Sympathique, cette initiative nous redonne goût aux feuilletons et s’enorgueillit d’un prix fort démocratique.

 Anne-Sophie

 « L’Etrangleur. Nestor Burma : L’envahissant cadavre de la paine Monceau », de Moynot, Manet et Tardi, éditions Casterman, 20 pages, 2,50 €

 Cote : 4/5