Cocktails & co

« L’amitié est-elle soluble dans le mojito? », s’interroge le quatrième de couverture de ce roman de Madeleine Wickam, pseudonyme utilisé par Sophie Kinsella avant de donner naissance à sa célèbre « Accro du shopping ». Point de  fashionista déjantée ici pourtant, mais bien trois amies, travaillant ensemble dans un magazine féminin, qui se retrouvent une fois par mois dans un bar à cocktails pour refaire le monde. Maggie, la rédactrice en chef, superwoman parfaite en tout sur le point d’accoucher et de s’exiler à la campagne avec sa petite famille. Roxanne, qui vit une histoire d’amour top-secrète avec un mystérieux homme marié. Et la candide Candice, au passé familial compliqué. Lorsque celle-ci retrouve par hasard une copine de classe perdue de vue qui semble ne pas avoir eu beaucoup de chance dans la vie, Candice est prête à tout pour l’aider. Sans se douter que celle-ci n’est peut-être pas aussi bien intentionnée qu’elle… Et que son amitié avec ses trois meilleures copines en est soudain menacée… Le genre de chick litt sans prise de tête… A siroter accompagné d’un bon coktail au bord de la piscine!

Christelle

« Cocktail club », de Madeleine Wickham, éditions Belfond, 296 pages, 20,50 €


Les confessions de Sophie Kinsella

 

© Opale

© Opale

Auteure de romans de chick’ litt’ -comprenez de la littérature pour poulettes-, la Londonienne Sophie Kinsella ressemble pas mal à Becky Bloomwood, l’héroïne de sa saga racontant les péripéties d’une accro du shopping.

 

 C’est en faisant elle-même du lèche-vitrine que Sophie Kinsella a eu l’idée de créer une héroïne accro du shopping. «J’ai eu l’image d’une fille en train d’ouvrir sa facture Visa et vivant les émotions que nous expérimentons toutes: le choc, le déni, l’amnésie… Et j’ai directement vu le potentiel de comédie sur le shopping», raconte l’auteure. «Becky a un petit peu de ma soeur, un petit peu de moi, et je pense un petit peu de chacune d’entre nous!»

Car si elle se décrit plutôt comme une «accro du shopping modérée», Sophie Kinsella, 40 ans, ne manque néanmoins pas de points communs avec la plus célèbre de ses héroïnes, Becky Bloomwood. Son point faible à elle? Les chaussures! «J’adore le shopping et j’ai sans aucun doute les mêmes types d’obsessions que Becky Bloomwood, mais heureusement, j’ai plus de self-control qu’elle», confesse Sophie Kinsella.

Comme Becky, journaliste à ‘Réussir vos épargnes’, bien que rien ne puisse contenir sa fièvre acheteuse, l’auteure a également été journaliste financière. «Pratiquement toutes les scènes de journalisme financier sont tirées de ma propre vie», explique-t-elle. «Je trouvais cela très ennuyeux, tout comme elle. Et moi aussi, j’avais l’habitude de m’acheter le ‘Financial Times’ comme un accessoire, sans prendre la peine de le lire», avoue-t-elle.

Quant au film tiré des aventures de sa fashion-victim et sorti récemment, shoppingelle l’a trouvé «fabuleux». «Il est très amusant, déborde d’énergie, et Isla Fisher fait une excellente Becky Bloomwood. C’était très drôle à regarder.»

Si elle n’a pas choisi les acteurs, elle n’a pas été déçue par le casting. «Bien sûr, j’ai écrit le premier livre de nombreuses années avant la sortie du film, et j’aurai toujours mes propres ‘Becky’ et ‘Luke’ dans ma tête, mais je pense qu’Isla Fisher et Hugh Dancy campent bien les personnages et reflètent l’esprit du livre.» 

SOUS UN PSEUDO

Avant de donner naissance à son accro du shopping, Sophie Kinsella écrivait déjà des histoires pour filles -comme «La madone des enterrements» ou «Des vacances inoubliables»- mais sous son vrai nom, Madeleine Wickham, et dans un genre un petit peu différent d’aujourd’hui. «Il s’agissait plus de drames avec une touche d’humour que de comédies. Quand l’idée de d’un personnage accro de shopping est née, je savais que ce serait un style un peu différent, plus rapide, plus drôle et plus jeune. Mais je ne voulais pas perturber mes lecteurs habituels. J’ai donc pris un pseudo», explique-t-elle.

UNE NOUVELLE HEROÏNE

Lexi_SmartParmi ses nouvelles héroïnes, il y a aussi l’attachante Lexi Smart dont les aventures viennent de paraître en français. Une héroïne à la mémoire qui flanche… Car Lexi, qui a toujours eu le cheveu terne, quelques kilos en trop, un boulot peu passionnant, un appart minuscule et un fiancé plutôt nul, se réveille un matin sans reconnaître sa vie tellement celle-ci est devenue parfaite. Lexi a désormais des dents blanches étincelantes, des cheveux blonds soyeux, un sac de designer et un beau gosse de mari richissime. Tout cela suite à une amnésie.

«Nos vies prennent des tours imprévus et nous changeons tous au fil du temps. Mais c’est si graduel que nous ne le remarquons pas toujours», explique Sophie Kinsella. «Est-ce que votre ‘vous’ plus jeune reconnaîtrait votre ‘vous’ actuel? Si vous vous réveilliez demain en l’an 2012… que trouveriez-vous?», demande-t-elle. Et elle? «Je ne peux pas m’imaginer ne pas reconnaître les personnes que j’aime. Cela me donne des frissons rien que d’y penser», reconnaît cette mère de trois garçons. «J’aime à penser que même si j’oublie tout le reste, je me souviendrais comment rire», ajoute-t-elle.

Toutefois, selon elle, il y a peu de  chance qu’elle écrive d’autres aventures avec Lexi. «J’ai adoré raconter son histoire, mais j’ai dit ce qu’il y avait à en dire». Son prochain livre qui sortira cette année en anglais s’appellera «Twenties Girl». Et elle s’apprête à écrire de nouvelles aventures pour son accro du shopping…

 Christelle

«Confessions d’une accro du shopping-Becky à Manhattan», de Sophie Kinsella, éditions Belfond, collection Mille Comédies, 399 pages, 24,90 €

«Lexi Smart a la mémoire qui flanche», de Kinsella Sophie, éditions Belfond, collection Mille Comédies, 396 pages, 19 €