Une nouvelle comédie rocambolesque signée Tom Sharpe

Si vous rencontrez jamais une femme portant le nom de famille Grope, prenez immédiatement vos jambes à votre cou et fuyez tant qu’il en est encore temps! Leurs signes distinctifs ? Un physique ingrat, une nature antipathique et des pulsions castratrices inversement proportionnelles à leur volonté de se reproduire… Car chez ces mégères inapprivoisées, faute de trouver un mari, on le kidnappe! Le dernier homme a en avoir fait les frais est le jeune Edmond Burnes. «Enfant de l’amour» d’une toquée de romans à l’eau de rose et d’un banquier terne et disgracieux, le pauvre garçon atterrit chez son oncle et sa tante, après avoir échappé de justesse à une agression alcoolisée de son père. De quoi donner des idées à sa tante Belinda, ménagère forcenée… dont le nom de jeune fille est Grope. L’écrivain britannique Tom Sharpe laisse une fois de plus libre court à son imagination débridée. Résultat, une comédie rocambolesque et complètement farfelue qui enchaîne les disparitions suspectes, les soûleries aggravées et les accès de folie… jusqu’à une fin abrupte. Pour les amateurs d’humour noir, de grotesque et de non-sens.

Christelle

« Le gang des mégères inapprivoisées ou comment kidnapper un mari quand on n’a rien pour plaire », de Tom Sharpe, éditions Belfond, 240 pages, 19 €

Cote : 2/5

*** A paraître le 4 mars : Un omnibus Tom Sharpe, «Cancres Ltd & Cie», regroupant quatre romans (Porterhouse, Panique à Porterhouse, Le cru de la comtesse, Fumiers et compagnie) de l’auteur en un seul volume. ***