Gainsbourg

Joann Sfar, boulimique de dessins. En voici une preuve supplémentaire. Alors que le 20 janvier prochain sortira son premier film qu’il consacre à Gainsbourg, les éditions Dargaud publient en cette fin d’année deux très beaux ouvrages (un gros et un petit) regroupant les croquis griffonnés avant et pendant le tournage et la réalisation du film. Ces dessins proviennent des 43 carnets remplis par Joann Sfar pendant trois ans, soit 1.800 dessins et 12 kilos de papier. Rien de moins. Des esquisses préparatoires représentant des scénettes des décors des costumes, des idées qui traversent l’esprit de l’apprenti réalisateur, de courts extraits biographiques,… les planches se succèdent et ne se ressemblent pas. En aucun cas, il ne s’agit ici d’un making off du film. Les dessins regroupés dans «Gainsbourg (hors champ)» ont permis à Sfar, en pleine cogitation, de se faire une idée de ce qu’il allait raconter dans son film. Ils lui ont permis aussi de tout expliquer à son équipe. Ce très bel ouvrage de 480 pages est surprenant et délivre une tout autre image du Gainsbourg incestueux et déchiré que l’on connaît. Dans «Gainsbourg (images)», un second ouvrage plus modeste mais tout aussi attachant, 23 images et portraits réalisés par Joann Sfar sont proposés sur cartes détachables. Ces dessins sont rehaussés, sur l’arrière, par des citations de Serge Gainsbourg himself.

 Anne-Sophie

 «Gainsbourg (hors champ)», de Joann Sfar, éditions Dargaud, 480 pages, 39 €

«Gainsbourg (images)», de Joann Sfar, éditions Dargaud, 23 pages, 11 €

Cote: 4/5

Une histoire amoureuse signée Joann Sfar

Avec « l’Ancien temps », une toute nouvelle série imaginée par Joann Sfar, on retrouve l’auteur-dessinateur dans ce qu’il fait de mieux! Il nous livre ici un joli conte consacré à l’amour, aux légendes et autres croyances fantastiques. Ce premier tome s’apparente quelque peu à un prologue dans lequel les aventures de la belle Nadège et de son prétendant Cassian se mettent lentement mais sûrement en place. Les deux jeunes gens sont apprentis sourciers. La première, femme-renarde, ne rêve que d’aventures amoureuses et le second, vaillant romantique, ne vit que pour une longue et belle romance. Nadège décide de fuir pour vivre sa vie à Nissa. Elle rencontre sur son chemin des personnages bien étranges et un brave roi qui n’embrasse pas. Cassian, de son côté, endosse le rôle de protecteur. Affublé d’une arme-serpent, il se lance sur les traces de sa belle. Et voilà qu’il se livre à un premier combat… Un dessin enchanteur pour un récit qui l’est tout autant. Gageons que le deuxième opus de ce récit féerique trouvera son rythme de croisière.

Anne-Sophie

« L’Ancien temps, t 1: Le roi n’embrasse pas », de Joann Sfar, éditions Gallimard, 142 pages, 22 euros

Cote: 4/5