Le sexe sans détour

Fluide Glamour propose avec «Sexorama» un best-seller international de la BD grivoise. Son auteur Manuel Bartual, connu en Espagne pour ses dessins dans l’hebdomadaire ‘El Jueves’ (l’équivalent espagnol de ‘Fluide Glacial’), dissèque dans cet album les différentes approches que l’on peut avoir envers le sexe. Les points de vue féminins et masculins jouent de l’alternance. Si les premières planches nous ont fait bien rire, on se lasse fort rapidement de la thématique répétitive à souhait. L’humour n’est bien sûr pas des plus raffinés et des plus glamours. Parmi les thèmes abordés : les contraceptifs, les trios, le tourisme sexuel, les capotes, les acteurs pornos, l’infidélité, les décolletés et bien d’autres qu’il vaut sans doute mieux ne pas citer dans nos pages. Cet album n’est donc pas à mettre entre toutes les mains, comme (quasiment) toutes les publications estampillées Fluide Glacial ou Fluige Glamour.

Anne-Sophie

«Sexorama», de Manuel Bartual, éditions Fluide Glamour, 100 pages, 12,50 €

Cote : 2/5

Un nouveau magazine BD rose et coquin

Après l’impertinent «Fluide Glacial», voici le nouveau venu «Fluide Glamour». Ce hors-série semestriel délicieusement coquin et moderne vient de débarquer dans nos librairies.

Dans le numéro 1 qui, au premier abord, ressemble à s’y méprendre à un magazine féminin classique, les rubriques abondent. Belle fresque érotique, chroniques, tests, shopping et reportages et même roman-photo! Mais attention «Fluide Glamour» se veut un magazine mixte. Pas question de cloisonner le lectorat. «On ne va pas dire «Fluide Glacial» c’est pour les garçons et «Fluide Glamour» pour les filles, surtout pas! On tient à la mixité dans les deux supports», explique la rédactrice en chef Anaïs Vanel, alias Madame Glamour. Les filles de Fluide ont aussi débauché les auteurs maisons qui, pour la circonstance, ont sorti les bas résilles. Monsieur Lâm explique ce qu’est un homme-pétasse, ou comment un lave-linge en fonction est l’excellent dérivé d’un sex-toy. Auteurs masculins et féminins se partagent à part égale le contenu rédactionnel. Arthur de Pins, Krassinsky, Dupuy et Berberian, Dominique Bertail, Denis Bodart ou encore Riad Sattouf sont de la partie. «Vu les sujets abordés, c’est important d’avoir une mixité de points de vue», estime Anaïs Vanel. «Ça ne m’intéressait pas de faire un magazine fait par des femmes pour des femmes», ajoute Madame Glamour. «En général, dans la presse, tout ce qui parle de sexualité est assez moralisateur, donneur de leçon, dramatique ou grave. Nous, on aborde le tout, forcément, avec humour mais l’idée c’est aussi de dire que le sexe c’est avant tout un plaisir! C’est rigolo et il vaut mieux en rire». «Fluide Glacial» parle de sexe sous toutes les coutures (et dans toutes les positions) mais n’est pas pour autant interdit aux moins de seize ans. «Il n’y a rien de pornographique là-dedans. Bien sûr, c’est cru dans le ton. C’est juste coquin et décalé, le tout est tempéré par l’humour et l’autodérision», conclut la rédactrice en chef. Le ton se veut résolument jeune. Rien d’étonnant donc à ce qu’Anaïs Vanel ait embauché nombre de jeunes auteurs issus de la blogosphère. C’est frais, c’est joyeux, c’est désinhibé. Rendez-vous pour le deuxième numéro dans six mois!

Anne-Sophie

«Fluide Glamour. Le hors-série rigolo, sexy et moderne de Fluide Glacial», 84 pages + double poster pin-up, 4,90 €