Attention, virus captivant !

A côté des gentils vampires de « Twilight », il y a les très méchants suceurs de sang que l’épidémiologiste Ephraïm Goodweather et son équipe vont devoir combattre sous peine de voir disparaître l’espèce humaine.

Tout commence à l’aéroport international JFK de New York avec l’arrivée d’un Boeing en provenance d’Allemagne. Si l’atterrissage semble s’être déroulé sans encombre, depuis qu’il a touché le sol, l’appareil ne répond plus. A bord, on retrouve quatre rescapés. Tous les  autres passagers sont morts, en apparence paisiblement. Sur eux, pas la moindre trace de sang. Ont-ils été victimes d’un attentat au gaz? D’une nouvelle bactérie foudroyante? Ephraïm est chargé d’établir l’origine de ce drame avant que la population ne cède à la panique. Les cadavres sont emmenés à la morgue… d’où ils disparaissent en pleine nuit. Eph comprend rapidement qu’une menace sans précédent plane sur la ville et il tente de mettre ses proches à l’abri.

Mais en quelques jours, le chaos s’installe. Autour d’Eph, un petit groupe de survivants prêts à se battre se forme. Leur mission? Rien de moins que de sauver l’humanité.

Fasciné par les mythes anciens méconnus du grand public nourri d’hémoglobine par la vision romantique des vampires de Bram Stoker et Stephenie Meyer, le génie du cinéma fantastique Guillermo del Toro tente de retracer l’histoire du vampire depuis l’Antiquité. Pour cela, le cinéaste -à qui l’on doit notamment « Hellboy », « Blade 2 » ou encore « Le Labyrinthe de Pan »- s’est associé à Chuck Hogan, auteur de plusieurs thrillers salués par Stephen King. Les deux premiers tomes de cette nouvelle trilogie à vous glacer le sang sont parus. Reste à patienter jusqu’au troisième. Avant l’adaptation au grand écran?

Christelle

« La lignée », de Guillermo del Toro et Chuck Hogan, éditions Presse de la Cité, 448 pages, 21,50 €

« La Chute », de Guillermo del Toro et Chuck Hogan, éditions Presse de la Cité, 328 pages, 21,80 €

Cote: 4/5

Un thriller tout en musique

Le détective privé Charlie Parker, l’un des personnages clés de l’écrivain irlandais John Connolly, mène cette fois une enquête très personnelle. Venant de perdre sa licence, il décide d’employer son temps libre pour faire la lumière sur son histoire familiale. Cet ex-flic du NYPD n’avait que quinze ans lorsque son père, policier, s’est suicidé après avoir abattu un couple d’adolescents dans une voiture. Une tragédie jamais expliquée. Mais en fouillant dans son passé, Charlie, toujours hanté par le meurtre de sa femme et de sa fille depuis «Tout ce qui meurt», premier tome de ses aventures, va réveiller certains fantômes qui sont tout sauf bien intentionnés… Un thriller qui nous plonge une fois encore dans l’univers noir saupoudré de fantastique de John Connolly. Petite originalité à signaler: passionné de musique, l’auteur a sélectionné, en partenariat avec le site Deezer, quelques titres pour accompagner la lecture de son dernier livre et mieux se  plonger encore dans son univers. Parmi ces morceaux choisis figurent notamment The Delgados, Nickel Creek ou Hem.

Christelle

«L’empreinte des amants», de John Connolly, éditions Presse de la cité, 347 pages, 20 €

Cote: 4/5

http://www.deezer.com/fr/user/johnconnolly?provider=widget