Les looks décryptés !

margerieetmarty@dictionnairedulook

Copyright : E. Robert Espalieu

Après le dictionnaire des noms propres, le dico français-anglais et celui des synonymes, voici le… dictionnaire du look! Il s’agit là de l’accessoire ultime pour apprendre à décrypter les différents looks qui existent. En couple dans la vie, Géraldine de Margerie, journaliste, et Olivier Marty, photographe, ont recensé pour ce dico 39 looks différents, de l’Arty au Teuffeur en passant par la Baby-pouffe, l’Emo, la Fashionista, la Gouine à mèche, le Punk à chien ou encore le Bling-bling.

Comment vous est venue l’idée du livre?
Géraldine de Margerie:
«On s’est rendu compte qu’il y avait une quantité de looks nouveaux qui étaient apparus chez les jeunes qu’on ne connaissait pas et on a eu envie de les recenser, à la fois les éternels qui avaient toujours été là, et les nouvelles comètes qui venaient d’apparaître. Donc on a eu cette idée d’un catalogue, qu’on imaginait un peu comme un herbier. Et on s’est dit que le dictionnaire était une bonne idée.»

Comment avez-vous procédé?
GdM: «On a d’abord dressé une liste des looks qu’on connaissait déjà et qui étaient toujours présents. Puis on a commencé à s’intéresser aux nouveaux looks qui étaient apparus. Très vite il a fallu trancher, parce qu’une fois qu’on commence, on ne s’arrête plus, il y en a vraiment énormément. Donc on a sélectionné les plus représentatifs et les plus répandus. A partir de là, on a fait un grand casting sur réseaux sociaux (Facebook, Myspace, Skype Blog), par mails, et puis surtout, on a fait des castings sauvages, dans la rue. On arrêtait des gens en leur expliquant notre projet et en leur proposant de poser.»

Quel est votre look préféré?
GdM:
«Je les aime tous. Le Looké-décalé, qui est vraiment la mode humoristique, avec un vrai sens du détail, beaucoup de fantaisie, de créativité. Il s’accompagne d’une attitude un peu drôle un peu cynique. Sinon, les looks mangas: Gothic Lolita, Kawaii… cela c’était assez surprenant.»
Olivier Marty: «Moi, c’est la Gothic Lolita, parce que je trouve cela très joli. Le modèle est très joli. (rires de Géraldine) C’était surprenant, je ne connaissais pas ce look-là au départ. Et les Kawaii aussi.»

Et lequel n’aimez-vous pas alors?
GdM: «On les aime tous! Il n’y en a pas qu’on n’aime pas, tout est intéressant.»
OM: «On n’a pas de jugement sur les looks. Ce n’est pas une appréciation de style.»

Votre look à vous, c’est lequel?
GdM: «Nous, on est Bobo! On l’assume. On ne va pas se mentir. On avait aussi envie de se moquer de nous. C’est un peu le principe du livre: taquiner tous les looks. On avait envie de taquiner le nôtre aussi.»

Vous avez inventé certains noms. Vous les avez trouvez comment?
GdM: «Par exemple, Sunset Beach, cela fait référence à une série américaine que je regardais, avec que des héros bodybuildés, plein de beaux-gosses américains. Je trouvais cela juste d’appeler comme cela certains spécimens que j’ai observé! Après, pour les Jah-Jah, qui ont un vestiaire un peu ethnique, qui sont fans de reggae, c’est parce que jah-jah ce sont des mots qui reviennent souvent dans les chansons reggae.»

Comment faire la différence entre un Gothic et un Emo?
GdM: «En gros, ils n’écoutent pas la même musique, ne s’habillent pas de la même manière, même si cela s’influence quand même et s’apparente à la même famille. Mais dans le Emo, il y a la présence du manga qu’on ne retrouve pas chez les gothiques. Et puis, Emo, c’est très androgyne: des vêtements assez moulants, les garçons qui se maquillent. Ils sont plus ambigus que les gothiques.»
OM: «Le Emo est moins dark. Même s’il s’habille avec des vêtements noirs, il a un petit côté mignon. La notion du mignon est importante chez les Emo. Il n’y a pas du tout cela chez les gothiques. Chez ces derniers, il y a plus une culture des ténèbres, qu’il n’y a pas chez les Emos».

Et qu’est-ce qui différencie la Baby-Pouffe de la Bimbo?
GdM: «La Baby-Pouffe est la petite sœur de la Bimbo. C’est une histoire d’âge.»
OM: «La Baby-Pouffe est une Bimbo en devenir.»

Tous les individus peuvent rentrer dans une catégorie?
GdM: «Non. Là, on a tracé des grandes lignes. Après évidement, il y a des gens qui peuvent entrer dans différentes catégories. Le test à la fin du livre en témoigne. Plutôt de dire vous êtes cela ou cela, on a fait une famille.»
OM: «On a quand même une catégorie No look. Ce n’est pas exhaustif. Il y a des tribus dont on n’a pas parlé, parce qu’elles sont moins répandues.»

ET VOUS, QUEL EST VOTRE LOOK ?dictionnaire du look

Et vous, êtes-vous plutôt Bcbg, Caillera, Geek, Marie-Chantal, Nerd, néodandy, Oversized, Tecktonik ou Kikoolol? Un petit test en fin d’ouvrage vous permet de le déterminer… Attention, il n’est pas toujours très flatteur! Reste ensuite à découvrir pour chaque look sa panoplie. Après une description du style -photos bien sûr à l’appui-, on y découvre les coiffures et marques associées,  les endroits où (ne pas) le croiser, ses mots préférés, ses musiques et films favoris, ses ennemis et ses figures célèbres ou encore s’il a de l’humour ou pas…

Christelle

«Dictionnaire du look», de Géraldine de Margerie et Olivier Marty, éditions Robert Laffont, 283 pages, 22 €

Cote: 4/5

Le look décrypté

dictionnaire du lookAprès le dictionnaire des noms propres, le dico français-anglais et celui des synonymes, voici le… dictionnaire du look! il s’agit là de l’accessoire ultime pour apprendre à décrypter les différents looks qui existent, de l’Arty au Teuffeur en passant par la Baby-pouffe, l’Emo, la Fashionista, la Gouine à mèche, le Punk à chien ou encore le Bling-bling. A chaque look donc sa panoplie. Après une description du style -photos bien sûr à l’appui-, on y découvre les coiffures et marques associées,  les endroits où (ne pas) le croiser, ses mots préférés, ses musiques et films favoris, ses ennemis et ses figures célèbres ou encore s’il a de l’humour ou pas… Ce dico nous apprend par exemple que le nouveau-né porté en écharpe est l’accessoire n°1 du bobo, qu’être hétéro nuit à la crédibilité emo, que tout ce que l’on n’aurait jamais osé porter en 1984 est sur le dos du fluokid ou encore que le punk à chien sait se faire des cendriers en canettes de 8-6! Mais vous, quel est votre look? Un petit test en fin d’ouvrage vous permet de le déterminer… Attention, il n’est pas toujours très flatteur. 

Pour lire l’interview des auteurs, c’est ICI !

 Christelle

« Dictionnaire du look », de Géraldine de Margerie et Olivier Marty, éditions Robert Laffont, 283 pages, 22 €

Cote: 4/5