Vision corrosive de l’état de la planète

Impertinent, incisif, limpide et même parfois caustique, ce dictionnaire offre une vision corrosive de l’état du monde. En 150 entrées, de «Abkhazie» à «zéro morts», il s’attaque tour à tour aux notions abstraites (frappes chirurgicales, choc des civilisations), aux théories (altermondialisation), aux personnalités marquantes (Ingrid Betancourt, José bové, Berlusconi, Barack Obama…) et à l’air du temps (Benetton, James Bond). Ainsi par exemple, pour la première entrée, l’auteur constate que chacun applique les principes fondamentaux de façon sélective. Au Kosovo, les Occidentaux ont fait prévaloir les principes du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes contre celui de l’intégrité territoriale, défendu par la Russie. Alors qu’en Abkhazie, la Russie a privilégié le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes contre l’intégrité territoriale, défendue par les Occidentaux… Un dico utile pour tous ceux que la politique internationale passionne.

«Dictionnaire incorrect de l’état du monde», de Pascal Boniface, éditions Larousse, 320 pages, 20 €

Cote: 4/5