Un thriller sur le monde du diamant

CrouzetLe dernier thriller de Vincent Crouzet nous propulse dans le monde des grands diamantaires, où l’on emboîte les pas de l’un d’entre eux. Surnommé le «Seigneur d’Anvers», Sacha Bronstein règne sur la métropole. Il frime devant ses confrères en s’affichant au bras de la plus glamour des actrices du moment qui sert d’écrin à ses parures. Jusqu’à devenir un seigneur à abattre. Car le Seigneur d’Anvers n’a pas que des amis. D’abord, on l’accuse de trafic de diamants avec le Congo et l’Afrique du Sud lors d’un dîner de la profession. Puis les diamants que lui envoie le président russe tombent entre les mains d’une joueuse de poker mal barrée. En représailles, ses trois enfants sont enlevés. Et s’il ne retrouve pas les pierres rapidement, ils seront assassinés. S’ensuit une véritable course contre la montre pas gagnée d’avance pour Sacha. Comme dans «Rouge intense», ce roman est un nouveau prétexte pour l’auteur, spécialiste de l’Afrique australe et de la géopolitique du diamant, de nous faire découvrir l’univers obscure de ces joyaux. Et malgré peut-être quelques passages un peu longs, suspense et rebondissements sont bien au rendez-vous dans ce thriller qui se passe en partie près de chez nous. On y flâne avec beaucoup de plaisir dans Anvers, entre la gare et le quartier des diamantaires… 

Christelle 

 «Le seigneur d’Anvers», de Vincent Crouzet, éditions Flammarion, 492 pages, 19,90 €

cote: 3/5