L’amitié à tout prix

Avec « Trois jours en été », Bastien Quignon signe un premier album consacré à l’adolescence et ses rites initiatiques. Bien plus que la thématique, c’est le crayonné de l’auteur qui a attisé notre intérêt. Du délicat dessin au crayon gras se dégage l’atmosphère évanescente des jours d’été où à l’écrasante chaleur se mêle l’ennui de journées peu actives. Gaël a 11 ans, Alban en a 15. C’est l’été et les deux gamins se retrouvent livrés à eux-mêmes. En permanence, l’aîné entraîne le cadet, teste, non sans perversité, ses limites, le met à l’épreuve, le brime. Jusqu’où ira Gaël pour plaire à son ami. Qu’est-il prêt à endurer pour préserver leur amitié ? Une chronique émouvante d’un âge parfois cruel.

Anne-Sophie

« Trois jours en été », de Bastien Quignon, éditions Actes Sud – L’An 2, 96 pages, 19,50 €

Cote : 3/5