Bruxelles à la manière d’un oiseau

Façon originale de nous faire visiter Bruxelles que celle de l’artiste Marie-Françoise Plissart Cover  Bruxellesqui nous fait prendre de la hauteur. A la manière d’un oiseau, on survole ainsi Ixelles, Boistfort, Molenbeek et le canal. Car le livre est un recueil de panoramas saisis du haut de nombreuses tours de la ville comme l’Up-Site Tower, la Generali Tower, la Belfius Tower, l’IT tower, la Madou tower… Mais aussi depuis le haut de l’hôtel de ville de Bruxelles, de l’Atomium ou encore de la place du jeu de Balle… Des clichés bruts, sans commentaire ou presque, l’auteure se contentant de nommer les endroits ainsi aperçus.

Christelle

« Bruxelles », de Marie-Françoise Plissaert, éditions Prisme, 60 pages, 39,50 €

Cote: 3/5

Carnet de voyage au Japon

koya-sanParti en voyage de noces au Japon à l’automne 2008, ce couple de Français (travaillant tous les deux dans la bande dessinée) a décidé de publier son carnet de voyage. Après un premier tome consacré à Tokyo, Rémi Maynègre et Sandrine Garcia nous emmènent cette fois à la découverte d’un endroit moins touristique, le Koya-san, un complexe religieux vieux de douze siècles. Pas de photos ici mais de superbes illustrations colorées dessinées par les auteurs pour nous balader dans ce lieu, classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2004, riche de 200.000 pierres tombales de samouraïs et de 117 temples bouddhistes. Mais ce carnet c’est aussi tout un tas d’anecdotes, confiées par les deux auteurs à tour de rôle, alternant ainsi les points de vue. C’est ainsi qu’on découvre de drôle de pantoufles de toilettes japonaises, le manège des salutations des contrôleurs nippons même à l’entrée d’un wagon vide, ou encore le flan au tofu… Voilà qui change agréablement des guides touristiques classiques. De quoi vous donner assurément des envies d’évasion!

Christelle

« Voyage au Japon – Tome 2 – Koya-San », de Rémi Maynègre et Sandrine Garcia, éditions CFSL Ink, 160 pages, 25,90 €

Cote: 4/5

Visite guidée du centre-ville de Bruxelles

Bruxelles_PentagoneLe centre-ville de Bruxelles n’a pas de secret pour l’historien et guide-conférencier Roel Jacobs qui nous emmène, par ouvrage interposé, sillonner tout le «Pentagone» bruxellois. La balade démarre Grand-Place et s’achève à l’angle nord-ouest, dans le quartier du Béguinage et des Quais. Au fil des pages, on serpente entre les premières murailles du 13e siècle pour aboutir à l’intérieur de la seconde enceinte du 14e siècle. L’ouvrage est construit sous la forme de 33 visites, à parcourir au gré de nos envies. Alors si vous cherchez encore comment occuper ces quelques derniers jours de vacances, suivez le guide!

«Bruxelles-Pentagone», de Roel Jacobs, CFC éditions, 400 pages, 35 €

Cote: 4/5

 

 

Des nouvelles sur Bruxelles

impressions_bruxellesCe recueil original sur Bruxelles nous livre les impressions que la ville a inspiré à treize écrivains et trois photographes. Des textes tantôt tendres, tantôt intimes, parfois ironiques, nostalgiques, voire drôles, signés de la plume de Frank Andriat, Jean-Baptiste Baronian, Alain Bertrand, Patrick Delperdange, Nathalie Grassel, Jean Jauniaux, Michel Joiret, Marc Meganck, Jean-Pierre Orban, Jean-Pierre Pisetta, Jean-Paul Raemdonck, Marianne Slusny ou encore Evelyne Wilwerth. Le tout parsemé de clichés pris loin des sentiers battus. Une manière originale d’apprivoiser la ville.

« Impressions de Bruxelles », 180° éditions, 144 pages, 24,95 €

Cote: 3/5

Vacances !

C’est bientôt l’heure des départs en vacances. Pour occuper les tout-petits durant les longs trajets en voiture ou tout simplement préparer avec eux ces vacances tant attendues, voici quelques ouvrages sur le thème…

onestbientotarrivesOn est bientôt arrivés?

Pas moyen d’y couper à cette question qui revient tout au long du trajet. Mais Larousse à prévu le coup avec ce carnet de plus de cent pages de jeux pour ne (presque) pas voir le trajet passer. BD-énigmes, devinettes, blagues, grilles de mots, jeux des sept différences, sudokus, rébus, labyrinthes, messages codés, quiz… Y figurent aussi des idées de jeux à faire à plusieurs durant le trajet. On y retrouve aussi des petites infos sur les voyages, les avions, les bagages, la route, les destinations de vacances… Sur les dernières pages, un plateau de jeu a été dessiné… Pensez donc à emporter un dé et un pion par voyageur!

« On est bientôt arrivés? », éditions Larousse, collection jeux et activités, 128 pages, 9,90 €

Cote: 3/5

En_voitureUn livre-accordéon

Défilé de voitures. Cabriolet, voiture de police, berline, ambulance, formule 1, tacot, tout-terrain, 2CV… De quoi créer un vrai embouteillage de voitures de deux mètres de long… avant un beau plongeon pour oublier la route! Un livre-accordéon, avec trajet aller et retour, et pour chaque voiture, une rime.

« En voiture », de Philippe Jalbert, éditions Larousse, 9,90 €

Cote: 3/5

imagiervacancesTout sur les vacances

D’abord, préparer les bagages. Sacs à dos, valise, un gilet, deux pulls, des tee-shirts, des jupes, des shorts, des lunettes de soleil, des maillots de bain. Le doudou bien sûr aussi. Ensuite, en route. Le siège auto, la ceinture de sécurité, les panneaux de signalisation,… Caravane, train, avion, décollage, bateau… Puis la plage, la campagne, la montagne, les promenades. Ce « mini imagier des vacances » contient plus de 250 photographies pour développer le vocabulaire des petits et rêver un peu! Les dernières pages reprennent en outre un index de tous les mots pour parvenir directement à son illustration. Un petit livre pratique aussi pour les parents en vacances dans un pays dont ils ne parlent pas la langue: tout y étant illustré, il n’y a plus qu’à y désigner ce que l’on cherche!

« Mon mini imagier des vacances », éditions Larousse, 256 pages, 6,95 €

Cote: 4/5

trotrovacancesTrop rigolo

Cette valisette contient 16 fiches remplies de jeux, de dessins, de points à relier, de labyrinthes, de coloriages et d’exercices de logique divers. Pour les compléter, un feutre spécial deux couleurs qui permet de tout effacer puis de recommencer à volonté.  De quoi occuper les enfants de 2 à 6 ans durant des heures cet été… Un coffret semblable existe aussi dans la collection «Drôles de petites bêtes» d’Antoon Krings.

«Je joue avec Troto », de Bénédicte Guettier, éditions Gallimard jeunesse, 32 pages, 8,50 €

Cote : 4/5

Un cahier de vacances amusant

crocolouDes autocollants, des histoires à raconter, des coloriages, des animaux à compter, des labyrinthes, des jeux des 7 différences,… Il y en a pour plusieurs heures à s’occuper et à jongler avec les formes, les couleurs, les chiffres et lettres grâce à ce cahier de vacances destinés aux enfants dès 3 ans. On y retrouve Crocolou et son univers pour exercer son cerveau tout en s’amusant durant les deux mois d’été.

« Mon premier cahier de vacances avec Crocolou », d’Ophélie Texier, éditions Actes Sud Junior, 72 pages, 9,90 €

Cote: 3/5

cahiervacancesPour les adultes aussi

Les adultes aussi ont droit à leur cahier de vacances. S’adressant aux 17 à 117 ans nostalgiques des bancs de l’école, il permet de bronzer intelligemment. En tout, 30 pages d’exercices présentés avec des touches d’humour sous forme de jeux et de tests permettent à chacun de réviser ses classiques. Maths, français, histoire, géo, anglais… A noter que tout l’été, la page Facebook dédiée à ce cahier de vacances propose chaque jour de nouvelles énigmes à élucider.

«Cahier de vacances pour adultes », éditions Chiflet&Cie, 48 pages, 7,99 €

Cote : 3/5

www.facebook.com/pages/Cahier-de-vacances-pour-adultes/510472192324961

La Grand-Place en trois kilos

grandplaceUn ouvrage de plus sur la Grand-Place? Certes! Pourtant, ce beau livre se veut différent… Une somme des précédents en quelque sorte!

« Il ne s’agit pas que d’un livre de photos, ni d’un livre destiné uniquement à des architectes férus », explique Valérie Paelinck, l’une des trois auteurs de cet ouvrage. « C’est un ouvrage simple, mais pas simpliste. On l’a voulu accessible à tout public, même aux enfants », poursuit-elle lors de la présentation de l’ouvrage, organisée au café La Brouette, avec vue sur le sujet du jour!

Après un rappel de l’histoire de Bruxelles, l’ouvrage -réalisé en cinq ans- invite le lecteur à découvrir et mieux comprendre la Grand-Place d’hier et d’aujourd’hui. On y suit ses métamorphoses au cours des siècles. Il décrypte toutes les facettes de son prestigieux Hôtel de Ville à la flèche démesurée, de la Maison du roi toute nimbée de mystère et de chacune des élégantes façades des 31 maisons la bordant. Trois styles architecturaux s’y entremêlent: le gothique, le baroque flamand et le néogothique.

L’histoire de la Grand-Place,  chef d’œuvre classé par l’UNESCO au Patrimoine mondial de l’humanité, est aussi racontée au travers d’un millier de photos, d’archives comme actuelles. On y découvre, au-delà des légendes, qui sont les personnages qui ornent ses bâtiments et pourquoi ils sont là.

Ommegang, tapis de fleurs, meyboom… Quelques événements incontournables qui s’y déroulent sont également décrits dans ces pages.

Jean Cocteau et Victor Hugo disaient qu’elle était la plus belle place au monde, rappelle encore Valérie Paelinck. « C’est bien, mais pourquoi pas des Belges? » Les auteurs ont donc demandé à des personnalités de chez nous de nous en parler. Parmi eux, Arno, Salvatore Adamo, Annie Cordy, Frank De Winne, José Géal (alias Toone VII), Pierre Kroll, Maurane, Eddy Merckx, Toots Thielemans, José van Dam, Paul Van Himst, Pierre Wynants…

Notons encore qu’il s’agit là du premier livre publié par cette nouvelle maison d’édition, Queen II, dont l’un des auteurs, Lillo Chiarenza, est le fondateur.

L’ouvrage n’est pour l’instant disponible qu’en français. Des versions en néerlandais et en anglais pourraient suivre.

Un seul regret peut-être: que ce bel ouvrage pèse pas loin de 3 kg et soit dès lors peu pratique à transporter dans le sac si l’on veut aller admirer sur place le sujet du livre…

Christelle

« La Grand-Place de Bruxelles », de Lillo Chiarenza, Valérie Paelinck, Philippe Denis, éditions Queen II, 330 pages, 49,95 €

Cote: 4/5

New York avec style

shopping_new_yorkEst-ce qu’on vous parle de ce livre ou bien on garde ses secrets pour nous? L’auteure, la styliste déco australienne Sibella Court, y livre en effet 200 adresses de boutiques et restos à New York dont les guides de tourisme ne parlent pas. Ses bonnes trouvailles, elle les a organisées en neuf thématiques. Marchands de fleurs et d’odeurs, cabinet de curiosités, joaillerie et quincaillerie, mercerie et fait-main, drapiers et tapissiers, art et décoration, papeterie et fourniture d’art, cuisine et art de la table et enfin mobilier et design d’intérieur. Pas de grands classiques ici. Mais si vous êtes déjà monté au sommet de l’Empire State building, avez vu la statue de la liberté et vous êtes promené dans Central Park, alors suivez cet itinéraire bis concocté par une professionnelle du style. Enjoy!

Christelle

« Shopping insolite à New York », de Sibella Court, éditions Marabout, 288 pages, 16,90 €

Cote: 3/5

L’Ardenne célébrée par Verlaine

Façon originale de (re)découvrir l’Ardenne que celle-ci! C’est en effet l’Ardenne de Paul Verlaine que présente cet ouvrage! Pas question ici de sa relation tumultueuse avec Rimbaud, de sa mort prématurée ni même de ses exploits littéraires. Ce beau livre nous fait découvrir la terre de ses aïeux, l’Ardenne auquel il restait attaché et dont l’atmosphère est constamment présente au fil des écrits du poète . On y découvre, entre autres, les vers que la région a inspiré à Verlaine, ceux qui y ont été écrit, et toutes les autres traces laissées sur place par le poète…

Christelle

« P Verlaine et l’Ardenne », de Danielle Chanteux-Van Gottom, éditionsWeyrich, 256 pages, 28 €

Cote: 3/5

L’urbanitude bruxelloise

Et voilà que c’est un Français qui nous fait redécouvrir les lieux emblématiques de notre capitale! Arrivé il y a huit ans en Belgique, le photographe Alain Trellu confie être tombé amoureux de Bruxelles, « conquis par l’éclectisme de son paysage urbain et les lignes audacieuses de son patrimoine architectural ». Sans trucage, jouant avec les reflet, il nous offre dans ce bel ouvrage trilingue (français, néerlandais, anglais) une plongée dans « l’urbanitude bruxelloise ». Un ouvrage qui se prolonge par une exposition à la librairie Filigranes (Av. des Arts, 39 à Bruxelles) jusqu’au 22 juillet 2012. L’entrée est gratuite!

Christelle

« Bruxelles urbanitude », d’Alain Trellu, éditions La Renaissance du livre, 96 pages, 19,90 €

Cote: 3/5

 

Les bons plans gays à Bruxelles

Bruxelles a désormais son guide « gay friendly »! Rédigé par Christophe Cordier, collaborateur régulier du magazine Têtu, on y trouve bien sûr les meilleurs plans «gay» de la capitale mais pas uniquement. Car l’auteur y recense aussi les lieux touristiques incontournables. A côté des bars, restaurants, lieux de shopping et évènements, on y trouve les endroits à ne pas manquer  tels que la Grand-Place, le quartier Dansaert, le Cinquantenaire ou encore le Sablon et les Marolles. Ce petit guide – disponible en français et en anglais- donne également la parole à plusieurs habitants de la ville, histoire de connaître leurs coups de cœur en matière de sorties, de bières et chocolats notamment. Bref, un petit guide « gay friendly » mais pas interdit aux hétéros qui y trouveront eux aussi plein de bonnes adresses, loin des clichés du genre!

Christelle

« Brussels Gay Friendly – Les bonnes adresses », de Christophe Cordier, éditions Renaissance du Livre, 158 pages, 20 €

Cote: 4/5

日本人

Installée au Japon depuis 2002, la journaliste Karyn Poupée a reçu le prix Shibusawa-Claudel pour ce livre salué tant par la critique française que nippone. Intitulé sobrement « Les Japonais » -un titre écrit en français et… en japonais (日本人)-, elle y dresse un portrait du pays du pays du Soleil-Levant, sorti exsangue de la Seconde guerre mondiale et devenu en l’espace de quelques décennies la deuxième puissance économique planétaire. Génie de l’électronique, créateur d’humanoïdes, terre des mangaka mais aussi aussi des yakusa… La correspondante permanente de l’agence France-Presse  nous peint un portrait de cette société tout en contraste, scrutant la vie quotidienne des Japonais, et tentant de décrypter les ressorts historiques et socio-culturels du fonctionnement de cette société unique, aujourd’hui confrontée à de nouveaux défis après l’accident de Fukushima et sa rétrogradation derrière la Chine. Un livre destiné à tous les passionnés par ce pays, qui ont envie de découvrir cette culture à la fois si riche et si différente. A noter que le Japon sera mis à l’honneur du 16 au 19 mars au Salon du livre de Paris.

Christelle

« Les Japonais – 日本人 », de Karyn Poupée, éditions Tallandier, 672 pages, 12 €

Cote: 4/5

Offrez un week-end à Venise

Venise est sans doute la ville la plus romantique au monde. Rien de tel qu’une balade en gondole sur ses canaux pour raviver/entretenir la flamme de son amour… Alors pourquoi ne pas offrir à votre tendre moitié « Un grand week-end à Venise »? Pour aiguiser son appétit et planifier votre city-trip, emballez-lui ce guide qui propose un « concentré d’idées et de plaisirs » . On y trouve tout ce qu’il faut absolument voir, quartier par quartiers (et plan compris), une large sélection de restaurants et bacari à petits prix pour manger en tête-à-tête, un énorme carnet de bonnes adresses pour faire du shopping et un  plan détachable. On aime surtout les conseils pour découvrir les lieux connus des seuls Vénitiens. En espérant dès lors que trop de personnes n’auront pas eu l’idée d’offrir ce guide à leur Valentin!

Christelle

« Un grand week-end à Venise 2012 », éditions Hachette Tourisme, 160 pages, 12,25 €

 

A Bruxelles, dans les pas des grands écrivains

Brillante idée que celle-ci! Georges Lebouc emboîte le pas des grands écrivains et nous fait redécouvrir Bruxelles à travers leurs yeux.  « Ce matin, Verlaine est allé acheter un revolver au passage des Galeries Saint-Hubert, qu’il m’a montré à son retour vers midi« , déclarait Rimbaud au commissaire de police, le 10 juillet 1873. « (…) boire dans la Maison des Brasseurs une première chope authentique de faro, accompagnée d’un de ces pistolets pacifiques qui s’ouvrent en deux tartines garnies de beurre.« , écrivait Gérard de Nerval dans « Lorely, souvenirs d’Allemagne » en 1852. « Nous étions au bois, mangeant de la crème glacée sur l’île Robinson, à l’heure où les dames font leur toilette, le moment préféré de ma mère« , racontait Jacqueline Harpman dans « La plage d’Ostende » en 1991. Des dizaines d’auteurs sont en effet venus du monde entier pour travailler ou séjourner à Bruxelles. Si certains n’y firent qu’un court séjour, d’autres, comme Baudelaire, y demeurèrent assez longtemps. D’autres encore, comme Victor Hugo, y revinrent tout au long de leur existence. Georges Lebouc  s’est ainsi plongé dans les textes d’écrivains, belges ou d’ailleurs, et a illustré leurs propos. Chouette façon de (re)découvrir la ville.

Christelle

« Bruxelles vue par les grands écrivains », de Georges Lebouc, éditions La Renaissance du livre, 160 pages, 29 €

Cote: 5/5

Pour les motards !

Avis aux motards avides de découvrir notre plat pays sur leur bécane: un nouveau guide a été conçu spécialement à leur intention! Concocté par un motard, ce livre, plastifié, propose onze boucles, totalisant 2 000 kilomètres d’itinéraires au travers de petites routes.  L’auteur propose ainsi un voyage dans l’histoire pour le Brabant Wallon, du fantastique et fantasque dans la province de Luxembourg, un bol d’air dans les polders… Pour chaque province, un itinéraire et une fiche technique sont proposés, ainsi que des visites culturelles à ne pas manquer et quelques bonnes adresses pour se restaurer. Mais les motards apprécieront aussi le road book fourni avec le liste des communes traversées. Il ne reste plus qu’à braver le froid hivernal…

Christelle

« La Belgique des motards », d’André Paquay, éditions La Renaissance du livre / De Rouck Geocart, 14,99 €

 

 

Adoptez la « Japan attitude »

Plus qu’un simple guide touristique renseignant les incontournables de tout périple au Japon, ce petit guide bleu renseigne lui sur les « usages et coutumes » pratiquées au pays du Soleil Levant. Il aide ainsi à mieux comprendre ce pays, qui oscille entre futur et tradition, et éviter les éventuels malentendus culturels. Après une brève histoire du Japon, on y découvre le pays et ses habitants, et les valeurs de sa société. De même que l’art des baguettes,  la cérémonie du thé et le salut à la japonaise. On y apprend aussi à s’y retrouver dans les transports et y  découvre les sujets tabous à éviter si on souhaite se faire des amis. Le séisme du 11 mars 2011 et la catastrophe nucléaire qu’il a engendré y sont également évoqués. Enfin, en annexes,  figurent quelques expressions usuelles à potasser avant de partir.

Christelle

«  Japan attitude – Le petit guide es usages et coutumes « , de Paul Norbury, éditions Hachette Tourisme, collection guides bleus, hors série, 168 pages, 7,90 €

Cote: 4/5

Toute l’histoire de la Grand-Place

A l’emplacement de la Grand-Place que l’on connaît aujourd’hui se dressait autrefois des édifices à l’esthétique très différent. Détruit dans le bombardement de 1695, l’ensemble architectural fut rénové, voire par endroit reconstruit, au fil des siècles suivants.  Ce beau livre, réalisé par un collectif d’historiens dirigé par un professeur de l’université libre de Bruxelles, Vincent Heymans, se base sur un rassemblement d’archives, de documents historiques rares, de cartes et gravures d’époque, pour reconstituer l’histoire, les différentes étapes de rénovation et de reconstruction de ces maisons qui font aujourd’hui la renommée de la plus belle place au monde! Cette quatrième édition revue et corrigée est un incontournable pour les amateurs d’architecture et tous ceux que les maisons de la Grand-Place et leur riche passé intriguent.

« Les Maisons de la Grand-Place de Bruxelles », éditions CFC, 230 page, 32€

Cote: 3/5

Bien manger dans le quartier européen de Bruxelles

Ce petit livre bilingue nous guide à travers les restos, les snacks et les brasseries du quartier européen de la capitale. On y trouve près de 350 adresses pour tous les goûts: cuisine typique d’ici ou d’ailleurs, pubs irlandais, restos branchés ou exotiques… De plus, il y en a pour toutes les bourses: du bon plan à quelques euros au repas d’affaires. Pour chaque adresse figure une rapide critique en français et en anglais, ainsi que des pictogrammes afin de découvrir en un rapide coup d’œil si ce resto est plutôt cher ou bon marché, s’il fournit ou non des plats à emporter, offre de la petite restauration, accepte les cartes de crédit, dispose d’une belle cave ou fait preuve de discrétion. Les heures d’ouverture et jours de fermeture y sont également renseignés. Un petit guide à trimbaler dans le sac à main!

Christelle

« Brussels’ eurodistrict – guide critique – restaurants 2012 », d’Hugues Belin et Sophie Wozniak, éditions La Renaissance du Livre, 248 pages, 9,95 €

Cote: 3/5