Tout savoir sur les animaux

kididocApprendre en s’amusant, c’est bien beau mais… c’est vraiment le cas ici avec ce livre très interactif qui répond à toutes les questions sur les animaux. Dès la couverture: on tourne la roue et les questions s’enchaînent: le poisson clown est-il drôle? Le cochon est-il sale? Le panda est-il un ours? Combien de pattes à le mille-pattes? Combien de bosses à le chameau? Pourquoi l’ours blanc est-il blanc?… Au fil des pages, on découvre les réponses à travers plein de surprises. Des rabats, des tirettes, des cocottes, des énigmes… Et même un caméléon qui change de couleurs lorsqu’on s’amuse à faire tourner la roue! On débute la visite par la ferme, avant une balade dans l’herbe, sur la plage, et un détour par la savane, la jungle, la mer, la banquise… Tous les ingrédients sont là pour que les enfants (dès 4 ans) accrochent. Et à force de le lire et le relire, ils deviennent rapidement incollables. Et vous, savez-vous que animal a des pattes de zèbre, une tête de girafe et un corps de cheval?

Christelle

« Kididoc animaux », éditions Nathan, 36 pages, 15,90 €

Cote: 5/5

Pour avoir la paix !

nicolasPour éviter de regretter d’être partis en vacances avec vos mômes dès le décollage ou de les avoir emmenés au resto avant même la fin de l’apéro, il existe un truc: cela s’appelle « histoire à décorer »! Et il y en a pour tous les goûts. kittyPetit Nicolas à la plage ou en colo, Une belle journée d’été avec My Little pony, les Schtroumpfs font la fête, Hello Kitty joue à la maman… Chaque titre propose cinq décors à animer grâce aux 50 autocollants fournis. Et puis, il y a aussi les « activités colos » (comprenez coloriages »): un gros carnet (pour les 6 ans et plus) fait de labyrinthes, devinettes, fils emmêlés,… Promis, avec cela, vous éviterez les « c’est encore loin » et les « j’ai faim, moi! ».

Christelle

« Histoire à décorer », éditions Hachette Jeunesse, 10 pages, 3,95 €

Cote: 3/5

Oui-Oui pour tous les âges

oui-oui_la_maisonLivre-son 

Pas de texte ici ou à peine, mais bien des puces. Aux bambins (dès 1 an) d’y appuyer leurs petits doigts pour découvrir sur chaque image les différents bruits de la maison. Ceux de la chambre, du jardin, de la cuisine, du salon et enfin, de la salle-de-bain. On y suit Oui-Oui et ses amis. Cinq doubles pages seulement, mais les enfants en redemandent!

« Oui-Oui – la maison », Hachette Jeunesse, 10 pages, 10 €

Cote: 4/5

oui-oui_cache-cacheMots dessinés

Destiné aux enfants de 3 à 6 ans, la collection « Je lis avec un grand » remplace certains mots de la phrase par des dessins. Buisson, voiture, hélicoptère… Les grands lisent et quand ils s’arrêtent, les petits prennent la relève en interprétant le dessin dont le nom est inscrit juste en dessous. On prend ici la direction de Miniville où Oui-Oui a organisé une grande partie de cache-cache pour ses amis. Trop bien caché, Whiz reste introuvable. Oui-Oui part à sa recherche. Mais les enfants aimeront aussi la sonorité des phrases aux nombreuses rimes!

Christelle

« Oui-Oui – Partie de cache-cache », éditions Hachette Jeunesse, collection je lis avec un grand, 5,90 €

Cote: 4/5

 

 

 

Le corps humain expliqué aux bambins

Mon_corps_moiCette encyclopédie ludique entraîne les bambins à la découverte des mystères du corps humain. Les os et les muscles, la peau et les cheveux, les cinq sens, la digestion, le sommeil, la respiration, les maladies, la reproduction… Autant de chapitres qui répondent de façon didactiques aux questions que se posent les enfants, grâce des illustrations de scènes du quotidien . Les mots importants à retenir sont écrits en gras. De la visite chez le médecin à la naissance d’un petit frère en passant par la piscine et la cantine (et même les toilettes!), on y suit Théo et Violette dans une aventure destinée à apprivoiser son corps et sa santé. Dès 3 ans.

Christelle

« Ma petite encyclopédie du corps humain », de Nathalie Grandjean et Adrien Siroy, éditions Erasme, 44 pages, 12,50 €

Cote: 4/5

Même pas peur!

teddyVotre bout de chou a peur du noir ou du grand méchant loup? Et si vous adoptiez un monstre? Dessinés par des enfants, ces sept adorables balafrés colorés et aromatisés -made in Belgium qui plus est- ont un pouvoir magique: celui de faire peur… aux peurs !

Il y a Skully, à qui le noir ne fait même pas peur.  Mummy, que les vieilles skullysorcières n’effraient pas.  Ginger est insensible aux affreux fantômes. Zoombie, lui, fait peur aux vilains monstres. Et puis il y a Hammer, qui ne craint pas les grosses catastrophes. Oswald, sur qui les zoombieméchants microbes n’ont aucune prise. Et enfin, le super-monstre, baptisé Teddy, qui n’a même pas peur… tout court!

mummyAu total, sept totems joliment affreux pour faire peur à toutes les frayeurs que l’imagination fertile des bambins entre 3 et 12 ans peut créer.

Avec son sourire édenté, sa couleur grenadine  et sa taille parfaite pour hammerêtre serré très fort dans les bras, Zoombie, par exemple, aide les plus petits à affronter la peur des animaux (domestiques ou sauvages) , la phobie des insectes (comme les araignées) ainsi que la peur de créatures imaginaires aussi terrifiantes que les vampires et les loups garous. Hammer, avec ses grands yeux ronds et sa couleur vert d’eau, vient, lui, à la rescousse en cas de peur du tonnerre, mais aussi de l’avion et des transports, voire du mal du voyage. Très utile donc en cette période oswaldestivale!

Les parents les trouvent parfois hideux. Mais les enfants, eux, comprennent tout de suite que  «pour faire peur à un monstre, il faut un gentil monstre», comme nous l’explique Gauthier Bribosia, le «papa» de ces Fear Hunters, puisque tel est leur nom. Ou plus exactement le papa de leurs deux concepteurs. Car ces «chasseurs de peur» ont en réalité été dessinés par ses deux garçons d’alors 7 et 11 ans, un après-midi de vacances.  Avant que leur grand-maman ne donne un vrai visage à leurs gingeresquisses!

«Beaucoup de mamans sont inquiètes parce qu’elles voient des balafres et des cicatrices et se disent que cela va faire peur à leur enfant. Or ce n’est pas le cas», poursuit Gauthier Bribosia. «La psyché des enfants est très différente de la nôtre. Ils sont beaucoup plus dans la spontanéité.  Il n’y a qu’à voir comment la plupart des enfants sont fiers de leurs cicatrices. Ou Harry Potter!»

S’approprier le pouvoir du personnage

En grandissant, les enfants doivent appréhender différentes peurs. La première à laquelle ils sont généralement confrontés, vers l’âge de deux ou trois ans, est la peur du noir.  «La peur du noir, c’est la symbolisation de la séparation», explique Gauthier Bribosia. «Il y a un moment où l’enfant prend conscience que son corps est distinct de celui de sa mère et de son père. Cela crée une angoisse de séparation. C’est une étape inévitable. Pour se rassurer, l’enfant a souvent besoin d’un objet transitionnel, le doudou.»

D’accord, mais qu’est-ce que ces peluches  ont de plus qu’un simple doudou, si ce n’est une forme bizarroïde, vous demandez-vous? C’est simple : ils ont été recousus!

«Ils sont tous un peu différents, mais il y a une norme, c’est qu’ils ont été recousus», répond le concepteur des Fear Hunters. Comprenez : ils ont eu des bobos et ont été rafistolés.  «C’est un peu le concept du doudou qui a été réparé parce que l’enfant ne veut pas se séparer de lui. Et en même temps, c’est la marque d’une blessure, mais qui est passée, qui a été surmontée.»

À eux sept, ces personnages bizarroïdes couvrent donc l’ensemble des grandes catégories de peurs qu’un enfant va rencontrer entre 3 et 12 ans. «Ces personnages n’ont pas peur de ces phénomènes. Ils vont donc servir de vecteurs transitionnels pour les enfants qui vont pouvoir s’approprier le pouvoir du personnage. Jusqu’à ce qu’ils développent leurs ressources qui vont leur permettre de ne plus avoir besoin de leur copain».

Terreur à la CaveDes livres et des fragrances

Ces «Fear Hunters» sont en outre devenus les vedettes de contes, imaginés eux aussi spécialement pour vaincre une angoisse bien précise. Les trois livres déjà parus traitent de la peur du noir, de celle des catastrophes naturelles et la peur des monstres. Le quatrième épisode traitera lui de la peur des microbes, et sortira à l’automne.

«Nous avons voulu couvrir toutes ces peurs  de manière drôles, légères,… C’est pourquoi on les a accompagnées d’une histoire», raconte encore Gauthier Bribosia. «Les histoires sont forcément celles de ces personnages. Elles sont surtout scénarisées avec Diane Drory, une pédothérapeute belge spécialisée dans la petite enfance, avec une très grande expérience. C’est donc  ‘validé’ par une professionnelle. Ce n’est pas n’importe quoi ce qu’on raconte!», rassure-t-il!

Les parents les plus curieux trouveront en plus, à la fin des ouvrages, quelques informations pratiques sur la thématique abordée par le conte et sur les peurs en général.

aromasLa dernière petite touche pour faire peur aux peurs -et cela, c’est l’élément magique, nous confie le papa des Fear Hunters-, c’est le spray aux huiles essentielles qui fait échos à chaque personnage. «On va utiliser des plantes qui rappelleront tantôt la couleur, tantôt le pouvoir du personnage. Ils vont apporter l’effet que le personnage apporterait pour conforter l’enfant», explique-t-il.

Chacune des plantes a donc été étudiées sur base de ses vertus médicinales. «On sait que la lavande est anxiolytique, l’eucalyptus est bronchodilatateur, donc va permettre une meilleure respiration, etc. Et puis, il y a des synergies: on va combiner différentes plantes ou essences pour créer un effet mieux cibler. On va par exemple cibler les poumons, ou l’estomac.»

Ces huiles essentielles ultra douces ont été développées avec  la société belge Pranarôm. Elles sont vendues en pharmacie ou sur le site des Fear hunters directement.

«C’est de l’aromathérapie pour les enfants. On est les premiers à proposer une solution pour les enfants spécifiquement -pas pour les bébés et pas pour les adultes », nous dit encore Gauthier Bribosia.

Quant au principe, il est tout bête: «Papa ou maman vaporise le doudou à 20 cm du personnage,  attend deux à trois minutes que les vapeurs d’alcool se dissipent. Puis donne le doudou à l’enfant.»  Ensuite, les monstres n’ont qu’à bien se tenir ! Même plus peur!

Christelle

www.fearhunters.com

Hello T’choupi!

parle_anglais_avec_tchoupiOn profite des vacances pour apprendre quelques mots d’anglais avec T’choupi: « Hello« , « Thank you« , « Bye-bye » et « Good night« . Quatre puces à toucher pour faire parler l’adorable pingouin dans la langue de Shakespeare au travers d’une petite histoire!  A la fin du livre, un petit imagier étalé sur une double page pour apprendre à compter: one horse, two cows, three pigs,… et ainsi de suite jusqu’à ten fishes! Mais les petits seront aussi amusés par la forme originale de ce livre cartonné, aux signets arrondis. On retrouve également l’ami des petits dans un livre sonore consacré aux couleurs. Bleu, jaune, rouge, vert… Que c’est gai d’apprendre avec T’choupi!

Christelle

« Parle anglais avec T’choupi », de Thierry Courtin, éditions Nathan, 10 pages, 10,95 €

Cote: 4/5

 

Des livres à toucher

bbkoalaOn retrouve Bébé Koala dans deux nouveaux albums cartonnés tout doux au toucher et destinés aux petits bouts dès 6 mois. On enfile des bottes en cuir pour y suivre l’espiègle  fillette et son copain hamster Allistair au jardin. Rencontre avec la chenille dans le potager. Caresse au mignon écureuil. Puis direction l’étang où s’amusent grenouille et canard. bbkoala2L’autre album est rempli des jouets reçus par Bébé Koala pour son anniversaire. Poupée, doudou lion, chien à roulette. Tous ne demandent qu’à être caressés!

« Bébé Koala – Le jardin » et « Bébé Koala – les jouets », de Nadia Berkane et Alexis Nesme, éditions Hachette Jeunesse, 6 pages, 5,90 €

Cote: 4/5

Vive les vacances !

jean-michel-le-caribouSuper-héros en vacances

Même les super-héros ont besoin de vacances! On suit donc Jean-Michel, le caribou des bois, vers son île de rêve. On l’aide à faire son sac. A trouver le chemin. Affronter pluie, flocons, nuages…Puis à trouver son île. Vaincre les méchants Koumpfs. Ouf! Jean-Michel débarque enfin en Poponie, le pays des Petits Poneys très joyeux. Mais là encore, plein d’activités l’attendent… Coloriages, dessins, labyrinthe, différences à repérer, chiffres à relier… Un cahier d’activités pour les enfants dès 3 ans… aidé d’un adulte.

« Jean-Michel, un super-héros fatigué en vacances », de Magali Le Huche, éditions Actes Sud Junior, 32 pages, 9,90 € 

Cote: 3/5

chaperonrougeDes contes à décorer

Vos loulous sont encore un petit peu jeunes pour les cahiers d’activités? Certainement pas pour coller des autocollants! Vous les occuperez des heures avec ces contes à décorer. « Le Petit Chaperon rouge », « Les trois petits cochons », « Pierre et le loup », « Boucle d’or et les trois ours »… Les éditions Larousse proposent des jolis contes traditionnels à illustrer soi-même, au moyen de stickers fournis en fin d’ouvrage. Les bambins bien appliqués pourront replacer les grands autocollants sur les silhouettes et coller les plus petits là où l’envie le leur dit! Après, il ne reste plus aux parents qu’à leur lire l’histoire…

« Mes contes à décorer – Le petit Chaperon Rouge », éditions Larousse, 5,90 €

Cote: 4/5

braceletsbresiliensBracelets brésiliens

Pour s’occuper dans la voiture, l’avion, sur la plage ou tout simplement à la maison, ce gros carnet explique pas à pas toutes les étapes pour réaliser neuf modèles de bracelets. Bracelet d’été, wrap « afro », arc-en-ciel, à rayures… Les techniques de bases présentées, il ne vous reste plus qu’à choisir votre modèle, et bien sûr vos couleurs parmi les fils fournis dans la pochette à zip. A partir de 6 ans!

« Mon kit bracelets brésiliens », éditions Deux Coqs d’or, 9,95 €

Cote: 4/5 

mathisBerk les vacances

En tant que parents, à la lecture des premières pages de cet album, on commence par se dire que l’auteur est cruel et a complètement perdu la tête. C’est vrai, quoi! Départ en vacances. Les enfants s’endorment à l’arrière de la voiture (jusque là, certes, tout va bien)… et les parents en profitent pour abandonner le chien Tobi en cours de route. Inutile de vous dire que les vacances des enfants commencent mal et que Sacha et sa petite sœur Jacqueline prennent leurs parents pour des monstres. Fort heureusement la fin de la BD prouve que les apparences sont parfois trompeuses et nous rassure sur la psychologie de l’auteur. L’histoire est agrémentée des dessins aux teintes noires et oranges dominantes de l’auteur de la série Boris actuellement diffusée sur France 5. Au final donc, une variation agréable sur le thème déjà abondamment décliné des vacances. Pour les enfants dès 6 ans.

« Je hais les vacances », de Mahis, éditions Actes Sud, 48 pages, 4,95 €

Cote: 4/5

vahines

Boîte à coloriages

A l’intérieur de cette jolie boîte aux contours de Vahiné, des feuilles de coloriage… en forme de vahinés, cela va de soi! Des feuilles différentes recto-verso. Mais la boîte contient aussi des jeux (eux aussi sur des feuilles au format de la boîte évidemment): jeux des différences, jeux des paires, des ombres, cherche et trouve, pointillés à compléter, labyrinthes, puzzles… Et pour finir, des feuilles de stickers au air de vacances… Pour les enfants dès 3 ans (à condition d’être aidé par un « grand »).

« Petites Vahinés – 100 jeux et coloriages – stickers », éditions Gauthier Lauguereau, 8,90 €

Cote: 4/5


patissierJeux gourmands

Ce cahier d’activités pour petits gourmands nous fait explorer l’univers délicieux de la pâtisserie. Inspiré du travail de Philippe Conticini, le créateur de la pâtisserie des rêves, il nous plonge dans l’univers délicieux des babas au rhum, des madeleines, choux à la crème, et autres sucreries. Au menu? Inventer des noms de gâteaux, dessiner la dînette de Boucle d’or et les trois ours, créer un gâteau pour un salon de thé féérique, fabriquer des chapeaux gourmands ou faire goûter à Alice (du pays des merveilles) des ingrédients magiques… A partir de 7 ans.

« Jeux et rêves de petits pâtissiers », de Cécile Guibert Brussel & Aki, éditions Actes Sud Junior, 48 pages, 13,90 €

Cote: 3/5

stylisteOccupations girly

Envie de devenir styliste? Ce carnet fournit aux stylistes en herbe (dès 10 ans) trucs et astuces pour dessiner les vêtements de leurs rêves. Elles y découvriront les différentes facettes du métier, des trucs de créateurs pour dessiner comme une pro ainsi que des anecdotes sur la mode et les grands couturiers. On y trouve aussi des tests pour évaluer sa culture mode, des conseils sur la sélection de tissus, le choix des matières, des couleurs et motifs,… Sans oublier l’art de l’accessoire. Des silhouettes ne demandant qu’à être customisées permettent aux jeunes apprenties de laisser livre cours à leur imagination. Après, il ne reste plus qu’à trouver un logo et organiser le défilé!

« Profession styliste – Tout pour créer ta première collection », Catherine Pouligny, Pascale d’Andon et Magalie Foutrier, éditions NAthan Jeunesse, 96 pages, 10,90 €

Cote: 4/5

dansePour les ballerines

Ce livre d’activités lui aussi très girly s’adresse aux ballerines (à partir de 7 ans) qui y trouveront coloriages,  jeux, mandalas, petites histoires, découpages et origamis sur le thème de la danse classique… On y suit Isadora, « petit rat » à l’Opéra de Paris, Clara et son beau Casse-Noisette, ou encore la danseuse du Lac des Cygnes… Mais le carnet, très pratique avec sa couverture à spirale (rose, of course!) contient aussi deux planches de pochoirs ainsi que des stickers à coller dans des décors.

« Mon grand livre d’activités 100% danse », éditions Deux Coqs d’or, 96 pages, 13,50 €

Cote: 4/5


Pour les ados

benoit-olivierVous connaissez Léa Olivier, la jeune héroïne québécoise à la vie compliquée? Voici son équivalent au masculin! Venu tout droit lui aussi du Canada, Benoit-Olivier -dit « Bine »- a 13 ans, est le prince incontesté de la blague et des concours de rots dans son école, et vit également des aventures captivantes dont les deux premiers tomes sont parus. On y retrouve ici aussi des expressions canadiennes dans toutes leur saveur. L’occasion par exemple de découvrir que la « chnoute », dont il est question dans le titre du tome 2, est un mot poli et coloré pour en remplacer un autre plus vulgaire! Mais on rassure tout de suite les parents: la série n’en reste pas moins tout à fait recommandable!

« L’incroyable histoire de Benoit-Olivier – Bienvenue dans la chnoute », de Daniel Broulette, Kennes éditions, 288 pages, 14,20 €

Cote: 4/5

Christelle

Livres de bain

livres bainPour le bain – en principe- ou pour le plaisir de machouiller tout simplement, cette pochette de livres est destinée aux bébés dès 4 mois. Trois doubles pages pour découvrir « Léon le petit matelot », trois autres doubles pages pour découvrir « Marie la mouette ». L’un possède un grelot. L’autre fait pouët-pouët. A secouer ou presser donc pour découvrir leurs bruits rigolos.

Christelle

« Mes premiers livres de bain – Léon le petit matelot – Marie la mouette », éditions Nathan, 8 pages, 9,90 €

Cote: 3/5

 

Livres animés

pop-up1Et hop, un soleil tout jaune! Et hop, l’arbre tout vert! s’ensuivent, une drôle de chenille orange, la pomme rouge du goûter et le toit tout bleu de la maison. Avant la ribambelle d’étoiles scintillantes. Voilà pour les popup2couleurs. Un autre album est consacré aux bruits. En jaillissent une abeille butinant une fleur, des petites voitures qui font vroum vroum, le cui cui d’un drôle d’oiseau, le miam du gâteau à la fraise, pour finir par le tacatac du cheval au galop, et le Smack du bisou sur la joue! Au lecteur d’ajouter le bruitage aux pop-up surgissant au fil des pages. De quoi à coup sûr capter l’intérêt des enfants dès 6 mois avec ces petits livres animés. Qui ne pourront toutefois pas s’empêcher d’agripper les fragiles animations. Mais le principal n’est-il pas de leur donner le goût des livres?

Christelle

« Mon pop-up des couleurs » et « Mon pop-up des bruits », de Eric Singelin, illustrations d’Emiri Hayashi, éditions Nathan

Cote: 4/5

 

Les Monsieur Madame à l’heure du Mondial

monsieurmadamefootC’est de saison: les Monsieur Madame aussi jouent au football! Et ils ne manquent pas de bons joueurs. Monsieur Chatouille, avec ses longs bras qui arrêtent tous les ballons. Madame Acrobate, capable de détourner le ballon tiré par l’équipe adverse et l’envoyer à l’autre bout du terrain… Le match de la finale oppose le Pays du Sourire et son Capitaine Monsieur Heureux au Pays des P’tits Chefs de Madame Autoritaire. Monsieur Petit rêve d’être sélectionné. Mais pas facile de montrer ses talents de footballeur. Il est si petit que personne ne lui passe la balle. A lui donc de prouver qu’un petit homme peut faire un grand match!

Christelle

« Les Monsieur Madame jouent au football », de Roger Hargreaves, éditions Hachette Jeunesse, 36 pages, 2,90 €

Bon anniversaire, les drôles de petites bêtes!

HenriIl y a Mireille l’Abeille, Roméo le Crapaud, Juliette la Rainette, Samson le Hérisson, Siméon le Papillon, Chloé l’Araignée, Patouch la Mouche, Frédéric le Moustique,  Antonin le Poussin, Théo le Mulot, Prosper le Hamster, Nunuche la perruche… Et encore une bonne quarantaine d’autres. Le petit dernier? Henri le canari qui, l’été tirant à sa fin, s’apprêtent avec ses amis à s’envoler pour… les Canaries pardi! La charmante Philomène – mais que tout le monde appelle Fifi, ne le laisse pas indifférent. Mais l’amour ne donne-t-il pas des ailes?

Depuis 1994, Antoon Krings raconte aux bouts-de-choux dès 3 ans l’histoire de ces drôles de petites bêtes qui comptent désormais pas moins de 55 membres! Au fil des pages de leurs albums colorés, ces joyeux personnages mènent leur vie dans un jardin enchanté et plein de poésie, qui commence avec leurs drôles de noms.

mireillePour marquer ce 20e anniversaire, les éditions Gallimard-Giboulées sortent une jolie valisette pour qui nous emmène pique-niquer dans le jardin des Drôles de Petites Bêtes. A l’intérieur, on y découvre un livre de recettes gourmandes de Mireille l’Abeille, ainsi que cinq gobelets, cinq assiettes en carton et cinq serviettes aux couleurs des Drôles de petites bêtes, pour partir pique-niquer avec les copains.

Avec près de 17 millions de titres vendus en France, ces aventures se déclinent aussi en une série animée en 3D.

L’auteur, Français malgré son nom danois, a reçu en 2010 le prix du meilleur illustrateur à l’occasion du 22e festival de BD de Sollies. Outre ses bestioles farfelues, on lui doit aussi, entre autre, les histoires de Lou, P’tit loup ou encore de Norbert.

Christelle

Attention la tête !

Mise en page 1Mais qui voilà qui passe sa tête à travers les pages? C’est Polly, le poney. Toute douce, avec sa jolie crinière, cette marionnette à doigt accompagne le petit lecteur (à partir de 3 ans) au fil des pages. Aujourd’hui, c’est jour de spectacle. Il faut donc la faire toute belle. Lola va donc la préparer. Il faut la brosser, dompter sa crinière avec des marguerites, poser sa selle…  Chouette collection que celle des « P’tits compagnons » et des « Bébêtes » de Casterman que l’histoire de « Lola et son poney » vient enrichir d’un nouveau tome -le huitième- au style joliment vintage de son illustratrice, Deborah van de Leigraaf, diplômée de la prestigieuse académie Willem de Kooning aux Pays-Bas.

Christelle

« Lola et son poney », d’Annelien Wehrmeijer et Deborah van de Leigraaf, éditions Casterman, 10 pages, 6,95 €

Cote: 4/5

Des livres-tapis

livre-tapisDans les livres jeunesse, on connaissait ceux pour le bain, les livres puzzles, ceux à marionnettes, à pop-up, volets ou rabats, et ceux qui font du bruit. Dorénavant, on pourra compter aussi sur les livres… tapis d’activités ! Ils ont la forme d’une grande feuille recto-verso de 1m sur 1,50 m que les bambins (dès 5 ans) peuvent déployer par terre dans leur chambre ou le salon. Il leur reste ensuite à s’armer de crayons, feutres ou pinceaux pour réaliser, seul, à deux ou à trois, les différentes activités proposées par ce poster géant. L’un de ces livres-tapis qui viennent de paraître proposent une drôle de ménagerie: tigres à écailles, lapins costumés, poissons déshabillés, souris coupée en deux et chenille sans corps. L’autre nous fait découvrir le corps humain.

Christelle

« Livre-tapis d’activités – Le corps humain », de Bruno Gibert, édtions Actes Sud Junior, 9,50  €

Cote: 4/5

La vidéo de démonstration, c’est par ici: 

Des histoires pour petits curieux

chevaliersLes petits derniers de la collection Kididoc des éditions Nathan emmènent les petits curieux de 2 à 4 ans dans l’univers des chevaliers et des princesse. Dans l’un, on passe le pont levis et soulève la herse pour pénétrer dans la cour du château fort.Le valeureux chevalier Tristan enfile son armure. Dans l’autre, il est plutôt question de bal, de jolies robes, de château, carosse et de lit à baldaquin. Volets à soulever, tirettes à actionner, roulette à tourner, drôle de matière à caresser… Des petits livres intelligents qui ne manqueront pas d’attiser la curiosité!

Christelle

« En avant, les chevaliers », de Déborah Pinto, éditions Nathan, collection Kididoc, 12 pages, 9,90 €

Cote: 4/5

Les vacances avec Lou et Mouf

LouQuand on part en vacances, on n’a pas besoin de grand chose. Pas besoin de musique par exemple: papa chante très bien. Ni de jouet: on joue avec les escargots. Ni encore de cuillère ou d’assiette, la pastèque cela se mange avec les doigts! Jeanne Ashbé nous a concocté un sac de voyage avec ses petits héros. Lou pour le livre cartonné plein de surprises animées. Et Mouf pour le livret de jeux pour s’occuper (sur le chemin des/en) vacances. Dessins, coloriages, pochoirs, autocollants repositionnables, etc. Pas le temps de s’ennuyer avec ces deux-là!

Christelle

« Bonnes vacances Lou » et « Les jeux de Mouf », de Jeanne Ashbé, éditions Pastel, 17,80 €

Cote: 4/5

Cartes-imagier

animauxCet imagier des animaux sauvages prend la forme de cartes en mousse recto-verso. Sur chaque face, un animal est dessiné, avec le nom qui le désigne. Tigre, lion, chimpanzé, gazelle, kangourou, girafe, phoque, ours blanc, zèbre, perroquet, koala, hippopotame, éléphant et bien sûr un joli panda… Les bambins (dès un an) pourront manipuler ces huit cartes, les retourner et les disposer tout autour d’eux avant d’apprendre à nommer les animaux, les désigner ou imiter leur cris. Vient de paraître également dans cette chouette collection « Mes toutes premières découvertes », des cartes sur « Les animaux de la ferme », « Les fruits et les légumes » et « Les véhicules ».

Christelle

« Les animaux sauvages – cartes imagier pour bébés », éditions Gallimard jeunesse, 6,90 €

Cote: 3/5