Super héros plutôt que… super zéro !

quandjeseraigrandQui ne s’est pas rassuré, enfant, en se disant qu’en grandissant, on deviendrait un super mec ou une super woman? Mais une fois l’âge adulte atteint, le super héros qui sommeille en nous a fort à faire pour éviter de devenir un super zéro tout court face aux contraintes imposées et aux pressions multiples. Dans cet ouvrage, Gilles Serpry, coach certifié et thérapeute depuis 2008, propose clés et outils pour changer ce qui peut l’être, à savoir soi-même. Ce livre de développement personnel apprend comment « devenir son propre coach via un auto-coaching simple et ludique ». Et le secret pour cela? Etre soi, tout simplement, plutôt que de chercher à être ce qu’on n’est pas.

« Quand je rerai grand je serai moi… mais en mieux », de Gilles Serpy, en collaboration avec Joëlle Jacques, éditions La Charte, 304 pages, 29 €

Comprendre l’alchimie entre deux individus

Communiquer efficacement est tout un art  et cet ouvrage nous livre le mode d’emploi de la communic’action.  Il nous aide à comprendre l’alchimie entre deux individus. On y trouve tous les tuyaux pour apprendre à s’exprimer en public, mais aussi comment résoudre les conflits ou traiter avec les médias. On y découvre le « know how » (ou plus exactement le « KnoWay », du nom de la collection!) pour convaincre les autres. Car « convaincre » n’a rien d’un vilain mot. Il s’agit seulement de « vaincre avec ». « Le but n’est pas de vaincre les autres, mais de les gagner, explique l’un des auteurs du livre, Eric Bouancheaux Zuckermandl. D’accord, ce livre est une brique. « C’est une brique, mais comme on dit que les Belges ont une brique dans le ventre, ce sera celle-là en matière de comm' », plaisante-t-il. Une brique dans laquelle il est par ailleurs facile de naviguer grâce à la multiplicité des portes d’entrées et un index très complet en fin d’ouvrage. On notera aussi les nombreuses illustrations et la présence de Cérébro, un petit personnage toujours là pour nous aiguiller vers l’essentiel. Un texte book universitaire mais dont le but est d’apprendre en s’amusant.

Christelle

« Introduction à la CommunicAction – seconde édition », de Claudio Balestra, Eric Bouancheaux Zuckermandl et Costantino Balestra, éditions La Charte, 426 pages

Cote: 4/5

Décodeur

dicoComplément indispensable des dictionnaires classiques, cet ouvrage nous renseigne sur tous ces nouveaux mots qu’on voit et qu’on entend partout mais qui n’ont pas (encore) gagné leur droit d’entrée dans les Larousse, Robert ou Littré. S’y côtoient ainsi «selfie» (autoportrait numérique diffusé sur les réseaux sociaux), «boloss» (nazes, bouffons des beaux quartiers), «kikoolol» (personne qui abuse des smileys et des abréviations du langage texto), «fangirler» (adorer, et adorer en parler), «surkiffer» (aimer plus que tout), «OMG» (exclamation de surprise en langage sms), «swag» (qui a du style, qui a la classe) ou encore vapoter (inhaler la vapeur d’une cigarette électronique). Un ouvrage que l’on doit à l’un des co-auteurs du best-seller «Facebook m’a tuer».

Christelle

«Dictionnaire du nouveau français», d’Alexandre Des Isnards, éditions Allary, 526 pages, 21,90 €

Cote: 4/5

Sur la voie de la sérénité

andriatmeditationAvec cet ouvrage de méditation pour tous, on retrouve Frank Andriat là où on ne l’attendait pas! Quoique! L’auteur s’était finalement déjà quelque peu aventuré dans ce domaine avec des textes plus intimistes comme « Pont désert », « Avec l’intime » et, plus dernièrement, « La forêt plénitude ». Mais cette fois, ce sont des « Clés pour la paix intérieure » qu’il nous offre en nous montrant la voie pour « cultiver sa sérénité en toute simplicité ». Un titre prometteur… « Pas besoin d’être diplômé ou ascète pour s’habiller de lumière ou de paix. Il suffit de tourner son cœur dans le bon sens, celui de l’ouverture », explique l’auteur dans une introduction. L’ouvrage se veut en effet à la portée de tous. Frank Andriat y propose18 chapitres comme autant d’étapes sur le chemin vers le meilleur de nous-même. On appréciera surtout la mise en page aérée et les phrases-clés mises en exergue. Des exemples?

« Entrer en mouvement immobile n’a rien de difficile. Il suffit que je m’arrête (c’est le plus difficile!), que j’accorde ensuite l’attention à ce qui m’entoure. Je retrouve ainsi le vide, je retrouve le sens premier du mot ‘vacances’. En vacance de moi, en vacance de tout. »

« Pour couper l’énergie de la colère, il me suffit de me taire. Je cesse ainsi d’alimenter le feu et la violence. La non-réponse permet de faire baisser la pression. »

Pour les plus pressés, un récapitulatif détaillé des 18 grandes étapes est fourni en fin d’ouvrage. Alors en route vers davantage d’harmonie intérieure!

Christelle

« Clés pour la paix intérieure – cultiver la sérénité en toute simplicité », de Frank Andriat, éditions Marabout, 252 pages, 15,90 €

Cote: 3/5

 

Pour les ketjes !

parlerbruxelloisLe parler bruxellois, celui des marionnettes de Toone ou des pubs Devos Lemmens, est à l’honneur dans ce livre. L’auteur distingue quatre dialectes de Bruxelles -le bruxellois flamand, le dialecte bruxellois essentiellement francophone mais marqué par la prononciation spécifique du lieu, le Bargoensch ou argot bruxellois, et le dialecte bruxellois mixte. Il fournit aussi une liste de bruxellismes et d’insultes, et nous conte quelques histoires polissonnes. Le livre présente également des « amoureux de Bruxelles et de son dialecte » et distingue le zievereer du wageleir, marollien, babeleir et autre zinneke,… Bref, un livre pour les ketjes!

« Regard amoureux sur le parler bruxellois », de Jean-Pierre Vanden Branden, éditions La boîte à Pandore, 288 pages, 14,90 €

Cote: 3/5

 

Classiques du rock

classiquesrockAxel Du Bus décortique dans cet ouvrage 100 grands classiques du rock qui ont une histoire à raconter. Car il faut le reconnaître, les francophones connaissent rarement les paroles des chansons qu’ils fredonnent. L’auteur s’attaque donc au contenu et sens caché des plus grands succès des Beatles, des Rolling Stones, de Rage against the machine, David Bowie, Blur, Cat Stevens, Queen et bien d’autres. On y découvre, entre autre, que le « Born in the USA » de Springsteen est tout sauf un hymne à l’Amérique triomphante des années Reagan et qu’il ne vaudrait mieux pas choisir le «One» de U2 pour jouer à son mariage…

«100 classiques rock et leur sens caché», d’Axel Du Bus, éditions La boîte à Pandore, 220 pages, 16,90 €

Cote: 4/5

La bible de la littérature française

littératureDe la naissance de la littérature française au Moyen Âge avec Tristan et Iseut et le roman de Renart aux auteurs en vogue aujourd’hui, cette brique passe en revue tous les écrivains qui ont marqué de leur plume notre histoire littéraire. On se remémore avec délectation le « Quand vous serez bien vieille » de Ronsard, le « Va, je ne te hais point  » du Cid de Corneille, les fables de La Fontaine, le théâtre de Molière, les contes de Perrault. On redécouvre les poésies de Verlaine, les critiques piquantes de Voltaire, les engagements courageux de Camus. Mais aussi Casanova et le marquis de Sade, Stendhal, Hugo, Dumas, Sand, Baudelaire, Flaubert, Proust, Apollinaire, Pagnol, Saint-Exupéry, Simenon, Sagan, Yourcenar et bien d’autres encore….  L’ouvrage retrace bien sûr les biographies de ces grands noms, mais nous offre aussi une analyse de leurs apports et de leurs styles, des focus sur leurs œuvres les plus importantes, ainsi que plein de petites anecdotes. Le livre propose également un panorama des principaux genres et mouvements littéraires. Un chapitre est consacré à la Science-Fiction. Un autre aux prix littéraires. De quoi vous donner envie de vous replonger dans certains de ces classiques découverts sur les bancs de l’école.

Christelle 

« La littérature pour ceux qui ont tout oublié », de Catherine Mory, éditions Larousse, 512 pages, 20,90 €

Cote: 4/5