Une nouvelle auteure de polar à découvrir…

jennyblachurstFan de polar et diplômée de psychologie, la Britannique Jenny Blackhurst nous met les nerfs à rude épreuve avec son premier roman. Son héroïne, Susan, vient de sortir de prison et tente de se reconstruire. Sous une nouvelle identité, elle vient de s’installer dans un petit village paisible où, espère-t-elle, personne n’a entendu parler de son drame. Mais tel n’est visiblement pas le cas puisqu’elle vient de trouver sur son paillasson une enveloppe avec la photo d’un petit garçon. Son petit garçon à en croire le nom inscrit derrière la photo. Sauf que c’est impossible, puisque son petit garçon à elle est mort il y a trois ans. Une mort dont elle serait d’ailleurs responsable d’après la police et son ex-mari, et pour laquelle elle vient de purger trois ans en prison. Susan est pourtant incapable de se remémorer le drame. Et si on lui avait menti ? Et si elle avait payé pour un crime qu’elle n’a pas commis? Accrochée à cet espoir, elle se lance à la recherche de son fils.  Aidée de sa meilleure amie rencontrée derrière les barreaux et d’un jeune journaliste, Susan décide donc de rouvrir l’enquête, plongeant les lecteurs dans un thriller palpitant. Pas étonnant que certains voient déjà en Jenny Blackhurst l’héritière anglaise de Jean-Christophe Grangé!

Christelle 

« Une cruelle absence », de Jenny blackhurst, éditions Belfond, 315 pages, 20,50 €

Cote : 4/5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s