Opération Sweet Tooth

Voici du tout bon Ian McEwan, comme on l’aime (ou du moins comme moi je l’aime) ! Avec « Opération Sweet Tooth », l’auteur nous emmène dans la Grande-Bretagne du début des années 70 en proie à de sérieuses tensions sociales et nous plonge en pleine guerre froide. Il nous rappelle que durant celle-ci, à l’ombre du spectre de l’arme atomique, les services secrets ont tiré parti d’une arme plus subtile…

L’arme culturelle

La trame s’inspire quelque peu du scandale Encounter, du nom de la revue littéraire libérale qui fut financée par les fonds secrets de la CIA, et nous emmène à travers les yeux de la belle Serena Frome dans l’univers du M15, service du renseignement britannique. La jeune fille, universitaire fraîchement diplômée en statistiques et amoureuse de littérature, est toute désignée pour intégrer l’opération secrète Sweet Tooth qui a pour le but de subventionner discrètement -et à leur insu- des auteurs anti-communistes en phase avec les idées du gouvernement britannique. Une aubaine pour Serena qui -de part son statut de femme- ne voit que très peu de possibilités d’évolution de carrière s’offrir à elle. Son boulot consiste à suivre et infiltrer l’univers de Tom Haley. Sphère professionnelle et sphère privée vont très vite étroitement se mêler…

Hommage

Si « Opération Sweet Tooth » est richement documenté, il est surtout brillamment construit… Car, au final, sous des dehors de roman d’espionnage, le dernier né de l’auteur anglais semble finalement nous parler davantage d’amour que de politique… On y suit effectivement toutes les aventures et histoires de coeur de Serena Frome. Au passage, ce roman rafraîchira (ou disons plutôt qu’il étoffera plus que sensiblement) nos connaissances en littérature anglaise. Car Ian McEwan profite d’« Opération Sweet Tooth » pour disserter littérature et rendre hommage à ses pairs et amis, au rang desquels l’on compte Julian Barnes, Martin Amis, Christopher Hitchens, Salman Rushdie, et les poètes Craig Raine et James Fenton.

Anne-Sophie

« Opération Sweet Tooth », Ian McEwan, éditions Gallimard, 440 pages, 22,50 euros

Cote : 4/5

 

Publicités

Une réaction sur “Opération Sweet Tooth

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s