Un effet papillon

anne_duvivier_un_echange_risquePour son premier roman, la Belge Anne Duvivier a choisi comme cadre Bruxelles. Son héroïne, Jane, une jeune scientifique qui s’intéresse aux papillons, revient dans son pays natal après avoir grandi aux Etats-Unis pour y terminer sa thèse sur les lépidoptères au musée royal de l’Afrique centrale. Elle a donc échangé son appartement de Chicago avec celui d’une famille bruxelloise. Mais à son arrivée, elle découvre consternée que l’appartement n’est pas vide et qu’elle va devoir cohabiter avec leur fils, Jérôme, resté au pays. Et bien sûr, il est plutôt du genre bon à rien. Mais l’échange risqué auquel fait référence le titre est bien plus complexe que cela! Une sorte d’effet papillon peut-être? Car Jane trimbale un lourd secret, enfoui tout au fond d’elle. Un secret que l’auteure, devenue psychothérapeute après avoir travaillé dans la communication, nous livre par bribes jusqu’au dénouement final, plutôt inattendu! Un premier roman fort réussi donc, et publié dans la collection Vents du Nord des éditions Zellige, consacrée aux auteurs belges.

Christelle

« Un échange risqué », d’Anne Duvivier, éditions Zellige, 144 pages, 17,90 €

Cote: 4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s