La vengeance est un plat qui se mange froid…

johngrishamManipulateur. Voilà qui décrit bien John Grisham, maître incontesté du thriller judiciaire. Difficile d’ailleurs de vous parler du livre sans gâcher une part du suspense car même le quatrième de couverture en dévoile déjà un peu trop. Disons donc simplement que le narrateur, Malcolm Bannister, un avocat noir de 42 ans, a été condamné à dix ans de prison dans une affaire bâclée par le FBI et la justice. Et bien qu’innocent, il lui reste cinq années à passer derrière les barreaux. Mais il lui reste une carte à jouer. Car un juge fédéral, Raymond Fawcett, et sa secrétaire ont été retrouvés assassinés dans la maison de campagne du juge. Sur place, aucune trace de lutte, pas d’empreintes, pas de témoin. Juste un coffre-fort hautement performant… et vide. L’enquête du FBI piétine. Alors Malcolm propose un marché aux Fédéraux: leur livrer le nom du suspect et son mobile en échange de sa liberté et d’une nouvelle identité. Ce que le FBI ignore, c’est que Malcolm est un virtuose de la manipulation, tout comme John Grisham qui parvient à nous faire douter en tirant petit à petit les ficelles pour nous emmener là où il le souhaite. Alors si vous avez envie de vous faire manipuler délicieusement l’esprit l’espace d’un bon livre….

Christelle

« Le manipulateur », de John Grisham, éditions Robert Laffont, collection Best-seller, 396 pages, 21,50 €

Cote: 4/5

www.jgrisham.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s