Un hymne au bonheur

LA_FEMME_DE_NOS_VIES_jaqu_Mise en page 1Interné dans l’hôpital psychiatrique pour «anormaux» de Hadamar dans l’Allemagne nazie, Jürgen Bolt, un jeune gardien de vaches légèrement autiste, échappe de peu à la mort en devenant David Rosfeld, un juif épileptique avec qui il s’est lié d’amitié. Pressé de retrouver sa mère, éminente scientifique assassinée par les nazis, David aide ainsi  son ami à passer pour lui. Sauf que David était un véritable petit génie, sur le point d’être intégré dans une école de surdoués devant servir l’Allemagne nazie. Ilsa Schaffner, la directrice de l’école qui a fait passer les tests au vrai David, n’est pas dupe. Pourtant, elle va courir le risque et aider Jürgen à devenir pour de bon celui qu’il prétend être. Le temps a passé. Après la guerre, David a tenté en vain de retrouver Ilsa, incriminée par certains lors du procès de Nuremberg. Aujourd’hui, devenu un vieux monsieur après avoir mené une brillante carrière, devenant notamment le bras droit d’Albert Einstein, il la retrouve enfin alors qu’elle est hospitalisée, entre la vie et la mort. À son chevet, sa petite fille, Marianne, qui prend toujours Ilsa pour une criminelle responsable de la mort de nombreux enfants. David s’efforce alors de lui raconter qui était vraiment Ilsa. La femme de leur vie. Pas d’histoire d’amour ici donc, comme pourrait laisser penser le titre du livre, mais bien un récit inspiré du témoignage d’un rescapé qui s’est confié à l’auteur. Un véritable hymne au bonheur et à la vie. La preuve que l’écrivain peut toujours nous surprendre agréablement.

Christelle

«La femme de nos vies», de Didier van Cauwelaert, éditions Albin Michel, 304 pages, 19,50 €

Cote: 4/5

/// http://www.van-cauwelaert.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s