Souvenirs d’autrefois…

julianbarnesCouronné par le prestigieux Man Booker Prize en 2011, ce roman nous transporte dans les souvenirs de Tony qu’un drôle de testament a fait remonter à la surface. La soixantaine, il se souvient de ses années au lycée puis à la fac, de ses meilleurs amis, Colin et Alex auxquels viendra se rajouter Adrian, de son premier vrai amour, Veronica, une fille qui refusait de danser. Et qui après leur rupture, sortira avec Adrian. Blessé, déçu, Tony écrivit aux deux tourtereaux sa colère et son mépris dans une lettre incendiaire. Est-ce cette lettre qui poussa Adrian à mettre fin à ses jours? Quarante ans plus tard, Adrian ne peut plus se baser que sur ses souvenirs jusque-là soigneusement occultés pour tenter de découvrir la vérité. La fin, ouverte, laisse au lecteur le soin de se faire sa propre opinion.

Christelle

« Une fille, qui danse », de Julian Barnes, Mercure de France, 198 pages, 19 €

Cote: 4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s