Un vampire à Bruxelles

Méfiez-vous si vous habitez Bruxelles. Car la ville est devenue le terrain de chasse du vampire  Lazlo Vogelsang. Ce dernier a établi ses quartiers à Ixelles, 48 rue des Mélèzes, comme l’indique la carte de visite qu’il a glissé dans l’ouvrage dans lequel il épanche sa mélancolie. Dandy, mélomane, Lazlo a vu le jour (ou plutôt la nuit) au XIXe siècle. C’est le dernier né de la Horde: depuis sa naissance, aucune femme vampire n’a plus donné naissance a un « homo necans ». Aussi, la Horde compte-t-elle sur lui. Mais Lazlo est un vampire délicat. Et depuis qu’il est tombé amoureux d’une mortelle, plus rien ne va! Loin d’un Dracula ou d’un Edward Cullen, Vogelsang revisite ici le mythe du vampire. Après « Les armes de Bruxelles » et « Porte Louise », Christopher Gérard semble avoir trouvé une nouvelle façon intéressante de nous balader dans Bruxelles, qu’on découvre cette fois dans une version plus noctambule…  Avec toutefois quelques bâillements en prime.

Christelle

« Vogelsang ou la mélancolie du vampire », de Christopher Gérard, éditions L’âge d’homme, collection La petite Belgique, 160 pages, 15 €

Cote: 2/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s