Une histoire d’amour à la poussière d’étoiles

Comment ne pas vous parler sur Clair de Plume de… « Claire de Lune », le premier roman de la Belge Valérie Narval ? C’est pour donner à sa fille l’envie de lire que la Jodoignoise  s’est lancée dans l’écriture. « Je suis une grande lectrice, et je voyais mes enfants se détourner de la lecture », confie-t-elle. Elle a donc imaginé une histoire d’amour entre deux ados,  qu’elle a saupoudrée d’une touche de fantastique et d’une pincée de mystère.

Alex, 16 ans et demi, est plutôt du genre solitaire. Son passe-temps à lui, ce sont les longues randonnées en forêt, au milieu de la nature. A l’école, il n’a guère d’amis. Mais voilà qu’à la rentrée débarque une nouvelle, Clara. Comme à son habitude, il met tout de suite ses distances. Mais la belle Clara n’est pas une fille comme les autres. Entêtée, avec un caractère bien trempé  -traits de caractère qu’elle partage d’ailleurs avec l’auteure et sa fille paraît-il!-, Clara ne laisse pas tomber pour autant! Si bien que l’amour finit par s’immiscer entre eux! Et si leur destin était d’une manière ou d’une autre lié? Car Alex découvre que ses parents ne lui ont pas tout dit sur sa naissance. Quant au mystérieux clan Burns, la famille de Clara, il a lui aussi ses secrets…

L’histoire se passe en Ecosse, dans les Highlands.  « J’ai fait des études germaniques et je voulais placer l’histoire dans un pays anglophone. Mais l’Amérique, c’était trop loin. Et puis, il me fallait des terres mystérieuses… C’est ainsi que j’ai choisi l’Ecosse », explique Valérie Narval.

Mais qu’en a pensé, au final, la fille de l’auteure, vous demandez-vous? Elle a bien aimé! « On l’a finalement quasiment co-écrit », raconte Valérie. « J’ai écrit deux ou trois chapitres puis les lui ai fait lire. Elle m’a fait ses commentaires. Elle trouvait que j’allais trop vite, que je devais plus développer. J’ai donc ralenti le rythme. Et elle s’est laissée emmener », poursuit-elle.

Une suite pourrait même voir le jour. « Des lecteurs voudraient bien que je développe », nous confie encore l’auteure qui dit avoir « quelques idées ». « J’ai commencé le premier chapitre. Mais le reproche que je fais aux suites, c’est qu’on réutilise souvent les mêmes ingrédients. Il ne faut pas prendre les lecteurs pour des pigeons. Donc si cela ne me plaît pas, cela ne paraîtra pas! » Reste alors à croiser les doigts!

Christelle

« Claire de Lune », de Valérie Narval, éditions Dricot, 386 pages, 23 €

Cote: 3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s