Télé-réalité version snuff movie

C’est une télé-réalité  du genre « snuff movie » qu’a imaginé John Katzenbach dans son dernier thriller, « Mort-en-direct.com ». L’héroïne du show? Jennifer, une ado en fugue, kidnappée par un drôle de couple qui, depuis, la séquestre dans une cave et la filme 24h/24. Seul témoin de cet enlèvement, Adrian, un professeur de psychologie à qui l’on vient de diagnostiquer une maladie incurable, dégénérative du cerveau, et qui rentrait chez lui pour se suicider… La police ne voulant pas croire à un enlèvement, le vieux professeur se retrouve seul pour mener l’enquête… Ou presque. Car sa femme, leur fils et son frère, pourtant aussi morts les uns que les autres, viennent malgré tout à sa rescousse au travers des hallucinations provoquées par sa maladie. Ainsi qu’un pervers sexuel, en liberté surveillée, qui va l’initier aux réseaux souterrains du web… Bref, une fois encore, l’auteur de « L’analyste », grand prix de littérature policière en 2004, frappe fort et nous plonge dans des cerveaux dérangés en tout genre, histoire de provoquer quelques frissons dans la chaleur de l’été.

Christelle

« Mort-en-direct.com », de John Katzenbach, éditions Presse de la Cité, 538 pages, 22,50 €

Cote: 4/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s