Fusillade dans un lycée

Qu’est-ce qui peut bien pousser un ado à ouvrir le feu et tuer ses condisciples à l’intérieur de son école? La question semble avoir taraudé Jennifer Brown au point de lui inspirer ce premier roman, tout simplement bouleversant. On y emboîte le pas de Valérie, de retour à son lycée cinq mois après que son petit ami, Nick, ait ouvert le feu un matin dans la cafétéria, tuant une dizaine d’élèves et blessant gravement Valérie avant de se suicider. Des élèves frimeurs, cruels même, dont Valérie & Nick étaient souvent les souffre-douleur. Et qui figuraient tous sur une « hate list », une « liste de la haine » établie par Valérie et Nick pour se défouler. Aujourd’hui, Valérie ne sait que penser. A-t-elle vraiment tenté d’arrêter Nick pour sauver cette fille qui la détestait?  Ces autres élèves qui se moquaient d’eux n’ont-ils pas, eux aussi, leur part de responsabilité? Pourquoi ce qui n’était qu’un jeu a à ce point dégénéré? Et est-elle coupable, elle aussi? Car comment ne pas douter quand vos propres parents vous considèrent comme un monstre?  Le livre est prenant, captivant, fascinant, bouleversant. L’auteure y traite avec une grande délicatesse et beaucoup de justesse ce fait de société, la haine, des deux côtés.

Christelle

« Hate list », de Jennifer Brown, éditions Albin Michel, collection Wiz, 448 pages, 15 €

Cote: 5/5

www.jenniferbrownya.com/hatelist.htm

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s