Morues & vodka

 Les Morues, c’est une bande de copines, trois jeunes trentenaires -Ema, Gabrielle et Alice- qui refont le monde entre deux verres de vodkas. Mais si l’histoire commence avec des airs de chick-litt, il s’y greffe bien vite une intrigue policière lorsqu’Ema se met à douter que son ex-meilleure amie, Charlotte, se soit réellement suicidée. Par ailleurs journaliste, Ema décide donc d’enquêter sur les circonstances de cette mort, aidée par ses Morues et par son ami Fred, un surdoué un peu paumé. Elle finit par mettre à jour un scandale politique très réaliste autour de la privatisation du patrimoine culturel français. Et de conversations badines entre filles, c’est un portrait de notre société qui s’ébauche, celui du monde du travail actuel et surtout des relations homme-femme. Un premier roman pétillant écrit par une jeune auteure qui, à huit ans déjà, réécrivait la fin des romans de la Comtesse de Ségur, et qui, aujourd’hui journaliste pigiste pour divers magazines, cause sur un blog (www.girlsandgeeks.com) d’internet, de sexe et de chatons.

 Christelle

« Les Morues », de Titiou Lecoq, éditions Au Diable Vauvert, 472 pages, 22 €

Cote: 3/5     

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s