«True Grit», film et… roman culte américain

Le livre avait été adapté en 1969 par Henry Hathaway sous le nom de «Cent dollars pour un shérif» et avait valu un Oscar à John Wayne pour son rôle du shérif. Aujourd’hui, alors qu’il fait l’objet d’une nouvelle adaptation cinématographique par les frères Coen, ce chef-d’œuvre de Charles Portis est réédité aux éditions du Serpent à plumes. L’occasion donc de (re)découvrir un roman culte de la littérature américaine qui nous plonge dans l’Amérique de la fin du 19e siècle. Mattie Ross, adolescente têtue, décide de venger la mort de son père, assassiné par son contremaître Tom Chaney, qui depuis a pris la fuite avec d’autres brigands. Pour parvenir à ses fins, elle s’entoure d’un shérif borgne, Rooster Cogburn, (incarné cette fois par Jeff Bridges), réputé avoir du cran mais avec un penchant pour la bouteille, et d’un Texas ranger surnommé «LaBœuf» (alias Matt Damon), intéressé par la prime promise. On suit donc ce trio improbable dans sa chevauchée au cœur de l’Ouest sauvage. Un western qui ne manque assurément pas d’insolence et d’humour.

Christelle

«True Grit», de Charles Portis, éditions Le Serpent à Plumes, 230 pages, 20 €

Cote: 3/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s