Un ‘BV’ traduit en français

Célèbre en Flandre, aux Pays-Bas et même en Allemagne où il est le dramaturge étranger le plus joué, Tom Lanoye est désormais aussi traduit en français. Dans «La langue de ma mère», un roman d’inspiration biographique, ce «bekende vlaming» rend hommage à sa mère. Frappée par une attaque cérébrale sur ses vieux jours, Josée, ancienne bouchère et actrice amatrice, perd la parole et s’exprime désormais dans un langage furieux et inintelligible. Une fin de vie cruelle pour cette femme qui maniait la langue avec virtuose sur les planches comme dans la vie de tous les jours. C’est un vibrant hommage à sa mère, personnage de roman presque naturelle, que rend ici l’auteur. Ce dernier présentera par ailleurs son roman à Flagey ce mardi 18 janvier à 20h15. Les 50 premières personnes, s’inscrivant sur le site http://www.deburen.eu et venant accompagnées de leur mère à la présentation, recevront un exemplaire du livre «La langue de ma mère» et «Sprakeloos» en cadeau! Une soirée en français et en néerlandais.

Christelle

«La langue de ma mère», de Tom Lanoye, éditions de la Différence, 398 pages, 23 €

www.deburen.eu

Cote: 3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s