Françoise Sagan illustrée

Grande admiratrice de Françoise Sagan, la journaliste Geneviève Moll dresse dans ce beau livre richement illustré un portrait de l’auteur de  «Bonjour tristesse. Mais à travers la vie mouvementée de l’écrivain, c’est aussi l’histoire de la seconde moitié du XXe siècle qu’elle décrit, de la guerre d’Algérie à l’affaire Elf, du manifeste des 343 salopes aux années Mitterrand.

Ce n’est pas votre premier livre sur Françoise Sagan. Pourquoi cette nouvelle biographie?
«Celle-ci est illustrée alors que la première était plus traditionnelle, beaucoup plus classique. Ici, ce qui est intéressant, c’est qu’en parcourant la vie de Françoise Sagan, vous parcourez aussi un demi-siècle. Il y a eu des tas d’avancée. La pilule, l’avortement. Il y a eu la guerre d’Algérie pour laquelle Sagan s’est engagée. Pour quelqu’un qui se disait apolitique et pas féministe, elle a été une grande féministe et quelqu’un de très engagé! Elle a été l’amie de Mitterrand, mais pas tellement politiquement, plus parce que Mitterrand la fascinait. Donc en plus d’une biographie, on revisite aussi toute la deuxième partie du XXe siècle.»

Qu’est-ce qui vous fascine chez Sagan?
«D’abord son talent, parce que c’est un vrai écrivain. Cette manière qu’elle a eue de conduire sa vie à 200 à l’heure, cela me fascine complètement parce que je ne suis pas capable de cela. Elle a eu tous les éléments pour pouvoir le faire. Beaucoup d’argent, toutes les libertés possibles, elle avait du talent. Pourtant, elle est finalement morte jeune. Elle avait 69 ans. J’aimais aussi chez Sagan sa proximité avec la nature, les animaux. Il y a toujours eux des animaux chez elle, même deux chevaux dans son salon!»

© DR/Editions Ramsay

 

A quel âge avez-vous découvert ses livres?
«J’étais sur la plage avec ma tante. Elle était plongée dans un livre dont elle n’arrivait pas à se détacher. C’était ‘Bonjour tristesse’. J’étais jalouse. Je lui ai demandé ce qu’elle lisait, elle m’a répondu c’est trop mal élevé pour toi. J’ai économisé sur l’argent que ma mère me donnait le matin pour m’acheter un pain au chocolat et je me le suis acheté en cachette. Je l’ai lu. Et je n’ai rien compris!»

Vous l’avez rencontrée souvent?
«Assez souvent, oui, à partir de 1973. Chaque année où elle a publié un livre. Pas tellement pour son théâtre. Je ne faisais pas partie de son cercle d’amis. Mais chaque fois que je demandais un rendez-vous elle me recevait. Ce qui était drôle, c’est qu’elle s’habillait en bourgeoise quand je venais. Des vêtements de soie, un petit collier, du rouge à lèvre, toujours coiffée. C’était drôle parce que ce n’était pas Sagan. C’était une image de Sagan.»

C’était une élève très indisciplinée, comme le prouvent ses bulletins que vous avez retrouvés.
«Oui, ses bulletins le montrent. Lors d’une signature, j’ai rencontré deux de ses condisciples. Ils m’ont confirmé qu’elle était insupportable, insolente, n’écoutait pas. Elle était toujours en train de lire. Quand le prof lui demandait si cela ne l’intéressait pas, elle répondait non!»

Sa vie sentimentale était aussi très mouvementée.
«Très. Elle ne voulait jamais être seule, et elle n’avait pas de préférence sexuelle. Elle pouvait être aussi bien avec un homme qu’une femme. Elle n’était pas jalouse. Sauf pour son mari Guy Schoeller, qui l’a trompée tout de suite. Cela, elle ne l’a pas supporté. On dit qu’il a couché avec Ava Gardner. Et qu’un jour, Ava Gardner est venue tourner à Paris. Sagan n’a eu de cesse que de se la faire présenter et de coucher avec elle pour se venger de son mari. En fait, elles ont couché dans le même lit. Mais elles étaient tellement ivres toutes les deux qu’à mon avis elles n’ont rien fait!»

Christelle

«Françoise Sagan» de Geneviève Moll, éditions de La Martinière, 144 pages, 35 €

Cote: 3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s