Poupées russes

Un conte russe, un bloc de coloriage, un petit carnet pour dessiner et une mini-poupée de carton à suspendre… Des petits livres aux allures de poupées russes, dans des formats de plus en plus petits, et enfermés, cela va de soi, dans une boîte de la forme d’une plus grande Matriochka, comme ces figurines qui s’emboîtent les unes dans les autres. Quant à l’histoire, elle nous transporte dans les bois où Macha et le petit Sacha se sont perdus. Ils y découvrent une jolie maison traditionnelle, que l’on nomme là-las isba. Heureusement pour eux, il s’agit de bois russes, et non ceux des contes de Charles Perrault ou des frères Grimm: la maison n’est ni en sucreries, ni celle d’un vilain ogre, mais appartient à… trois Matriochkas! Des poupées par ailleurs joliment illustrées par Corinne Demuynck, dont les Matriohkas constituent le sujet de prédilection.

Christelle

«Matriochkas», de Corinne Demuynck, éditions Gautier-Languereau, €

Cote: 3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s