Thomas Drimm face au monde végétal

En tentant de sauver le monde dans le premier tome de ses aventures, Thomas Drimm, cet antihéros imaginé par Didier van Cauwelaert, a condamné l’espèce humaine. Poussé par Léo Pictone, un vieux savant parano réincarné dans son ours en peluche, l’ado de 13 ans moins le quart a en effet détruit le Bouclier d’antimatière qui isolait les Etats-Uniques du restant de la planète. Depuis, la grippe V fait des ravages. Le monde végétal serait devenu toxique et semble avoir déclaré la guerre aux humains. Mais que veulent réellement les arbres? Et comment les réconcilier avec les hommes? Dans ce combat, Thomas ne sait plus à qui se fier. Manipulé par les forces du Bien et du Mal, il est tiraillé par les femmes de sa vie, de la venimeuse Lily Noctis à sa torride voisine Brenda, sans oublier Jennifer, sa copine de classe amoureuse… Prix Goncourt pour «Un aller simple», Didier van Cauwelaert nous replonge donc dans sa saga pour ados, prévue en cinq tomes. Mais là où la magie opérait dans le tome 1, ce second volume est plus lent à démarrer. Et si le lecteur ne manquera pas cette fois encore d’y trouver une satire de notre société en perdition, il aura parfois quelque peu du mal à ne pas succomber à l’ennui. Les toutes dernières pages se révèlent cependant des plus intrigantes et font qu’on attendra donc malgré tout avec impatience le troisième tome qui devrait cette fois s’intituler «Le temps s’arrête à midi cinq»…

Christelle

«Thomas Drimm – T2: La guerre des arbres commence le 13», de Didier van Cauwelaert, éditions Albin Michel, 336 pages, 18 €

Cote: 2/5

Pour des infos sur le tome 1, c’est par ici !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s