Dans les coulisses de la Cellule des personnes disparues

La Cellule des personnes disparues fête ces quinze ans d’existence en ce mois de septembre. L’occasion pour Alain Remue, commissaire de police judiciaire responsable de cette cellule, et Wim De Bock, rédacteur en chef de la société d’éditions Borgerhoff & Lamberigts, de nous en dévoiler les coulisses dans un livre. Intitulé «Ne jamais dire jamais», l’ouvrage raconte le quotidien et le rôle essentiel de ce service au sein de la police fédérale. A côté des techniques de recherche utilisées, des statistiques et des cold cases, on y trouve aussi des témoignages ainsi que les nombreux cas de disparitions traités par la Cellule.

Christelle

«Ne jamais dire jamais – 15 ans de la Cellule des Personnes Disparues», d’Alain Remue et Wim De Bock, éditions La Renaissance du Livre, pages, 19 €

Cote: 3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s