Une rentrée à l’accent belge chez Belfond

La rentrée littéraire met la Belgique à l’honneur chez Belfond, qui publie deux auteurs de chez nous. S’il faut s’accrocher pour entrer dans «Des feux fragiles dans la nuit qui vient» de Xavier Hanotte, un jeu de miroirs entre deux mondes aux valeurs différentes, on se laisse plus facilement emporter par le premier roman de Christophe Ghislain. Teinté d’un accent surréaliste bien de chez nous, «La colère du rhinocéros» raconte l’histoire de Gibraltar qui a quitté son village natal il y a 17 ans. Aujourd’hui, il est de retour pour tenter de retrouver son père. Mais il se rend compte rapidement qu’il n’est pas le bienvenu dans ce bled. Il faut dire qu’arriver à bord d’un corbillard transportant dans le coffre un macchabée -qui plus est volé- n’était peut-être pas le meilleur moyen de faire son entrée dans ce village aux habitants plutôt hostiles aux excentricités. À peine arrivé dans ce décor désertique qu’il percute un rhinocéros. Et tandis que Gibraltar entreprend de reconstruire pierre par pierre le phare érigé par son père au beau milieu de son pré, son passé enfoui refait petit à petit surface. Un passé qui se construit pièce par pièce, raconté à tour de rôle par Gibraltar bien sûr, mais aussi la ravissante Emma et l’énigmatique Esquimau. Entre une femme qui pêche des poissons dans le gazon, un cardiaque qu’on réanime à grands coups de sacs de frites et les rhinocéros qui volent en deltaplane, le livre est certes à déconseiller aux esprits trop rationnels. Mais ce récit fantaisiste décrit pourtant avec beaucoup d’humour la quête du père et les méandres de vies ruinées. Une touche d’originalité incontestablement pour cette rentrée!

Christelle

«La colère du rhinocéros», de Christophe Ghislain, éditions Belfond, 336 pages, 19,50 €

Cote: 3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s