Un thriller bien réel

Sous l’appelation «thriller», Ann Rule a la particularité de raconter des crimes bien réels. Après s’être intéressée aux tueurs en série -dont Ted Bundy qu’elle a d’ailleurs côtoyé avant qu’il ne soit démasqué- elle se lance cette fois dans une histoire moins médiatique, celle d’«Une petite fille trop gâtée», Patricia Allanson. Comme l’annonce d’emblée le titre du livre, il s’agit ici d’une petite fille à qui on n’a jamais rien refusé et qui, devenue adulte, a pris l’habitude que tout lui soit dû. Après un premier mariage duquel sont nés trois enfants, Pat épouse Tom. À eux deux, ils achètent un ranch et élèvent des chevaux, le rêve de Pat qui se prend pour Scarlette O’Hara. Seule ombre au tableau, les beaux-parents de la jeune femme ne l’apprécient pas et décident d’ailleurs de couper les ponts avec leur fils. Mais quelques semaines plus tard, les parents de Tom, Walter et Carolyn, sont retrouvés assassinés dans leur propriété et Tom est accusé du meurtre. Si la coupable est démasquée dès les premières pages -voire le titre- du livre, on doit pour certains de ses crimes toujours se contenter d’hypothèses à la fin de l’ouvrage. Mais il faut reconnaître à Ann Rule, à défaut d’un suspense insoutenable, une bonne capacité d’analyse psychologique.

Christelle

«Une petite fille trop gâtée», d’Ann Rule, éditions Michel Lafon, 374 pages, 20,90 €

Cote: 2/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s