Anne Rice s’attaque aux anges

Après ses « Chroniques de vampires », Anne Rice s’attaque aux… anges. L’auteure abandonne Lestat pour le personnage de Lucky, un tueur à gage professionnel qui exécute froidement depuis dix ans les cibles qu’on lui désigne. Jusqu’au jour où il est abordé par un mystérieux inconnu, qui se fait appeler Malchiah, sait tout de lui et prétend être son ange gardien. Ce Malchiah lui offre de racheter ses crimes en sauvant des vies plutôt que de les prendre… Et Lucky se retrouve au Moyen Age, où il doit aider une famille juive accusée de meurtres rituels. Car le récit est aussi empreint d’histoire. Et s’il faut un peu de temps pour pénétrer dans ce nouvel univers, on finit par s’attacher à ce héros finalement pas si mauvais que cela, qu’on devrait d’ailleurs  retrouver dans deux prochains tomes.

Christelle

« L’heure de l’ange », d’Anne Rice, éditions Michel Lafon, 270 pages, 20,90 €

Cote: 3/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s