Eloge du mauvais geste

Si la «main du débile» dont parle la presse britannique depuis que le gardien anglais Robert Green a permis le but égalisateur aux Américains au Mondial en laissant échapper un tir anodin ne s’y trouve pas encore, ce petit livre épingle néanmoins plusieurs «mauvais gestes» footbalistiques. Parmi les gestes fous de grands joueurs recensés par l’auteur figurent bien sûr le coup de boule de Zidane à Materazzi, en finale de la Coupe du Monde 2006 et le but marqué avec «la main de Dieu» par Maradonna en 1986 dans le quart de finale Argentine-Angleterre de la Coupe du monde. Mais aussi Henry et son double contrôle de la main lors du match de qualifications France-Irlande pour la Coupe du Monde 2010, Cantona frappant un supporter qui l’insulte au cours du Championnat d’Angleterre 1995, Schumacher et son agression sur Battiston en demi-finale de la Coupe du monde 1982. Et enfin, Platini qui laisse éclater sa joie au milieu des morts du Heysel en finale de Coupe d’Europe 1985. Deux buts de la main, trois brutalités, une joie déplacée: six mauvais gestes, exécutés pourtant par des spécialistes incontestés du beau geste et décortiqués ici par l’essayiste et romancier Ollivier Pourriol. Bref, un petit livre totalement  de circonstances!

Christelle
 
«Éloge du mauvais geste» d’Ollivier Pourriol, éditions Nil, 126 pages, 13,50 €

/// www.elogedumauvaisgeste.fr

Cote: 3/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s