La « Pollockmania » se propage !

Certains parlent déjà d’Anne Plichota et de Cendrine Wolf comme les nouvelles JK Rowling françaises! Et pour cause: leur héroïne, Oksa Pollock, est bien partie pour suivre les traces du célèbre petit sorcier. Autoéditées depuis trois ans, les deux femmes, bibliothécaires à Strasbourg, ont rencontré un tel succès auprès de leurs jeunes lecteurs, les « Pollockmaniaks », que ceux-ci ont poussé un coup de gueule qui a été entendu par les éditions XO qui viennent tout récemment de publier les deux premiers tomes des six prévus, et surtout… ont conclu un accord pour la cession des droits cinéma à SND, société du Groupe M6, actionnaire de Summit Entertainment, qui n’est autre que le producteur de «Twilight». Entre-temps, les droits de traduction ont eux déjà été achetés par de nombreux pays, dont l’Allemagne, l’Italie, le Brésil, le Japon, la Pologne et la Turquie. Et l’Espagne et les Etats-Unis devraient suivre prochainement.
 
Mais qui est donc cette mystérieuse jeune fille de 13 ans, aux cheveux châtains coupés au carré et aux yeux gris ardoise, qui suscite tant d’engouement? A priori, on pourrait penser qu’il s’agit d’une ado ordinaire… Si ce n’est peut-être qu’elle rêve de devenir une ninja! Le tome 1, «L’inespérée», débute par le déménagement précipité de la famille Pollock -Oksa, ses parents, Pavel et Marie, et son excentrique grand-mère Dragomira- qui s’en va vivre à Londres. Oksa fait donc sa rentrée dans sa nouvelle école, accompagnée heureusement de son meilleur ami, Gus Bellanger, venu s’installer à Londres lui aussi avec sa famille, très proche de celle d’Oksa. Tous deux se retrouvent dans la classe du terrible professeur McGraw.

Ce qu’Oksa Pollock a de commun avec Harry Potter alors, vous demandez-vous? Non pas une cicatrice en forme d’éclair sur le front, mais bien une étoile apparue soudainement autour de son nombril… Sans compter bien sûr ses pouvoirs magiques qui ne tarderont pas à se révéler à elle. Et parmi ceux-ci, comme l’illustre la couverture du premier tome, le don de pouvoir créer une boule de feu sans allumette!

Terrifiée à l’idée de s’attirer des ennuis, Oksa n’ose d’abord en parler à personne. Mais lorsque Dragomira découvrira la trace autour du nombril de sa petite-fille, elle aura vite compris que celle-ci est l’Inespérée, la nouvelle Gracieuse, celle qui permettra aux Sauve-Qui-Peut  de retourner dans leur monde, Edéfia, dont ils ont été éjectés en 1953…

Au fil des pages qu’on est de plus en plus pressé de tourner, on découvre donc les nouveaux pouvoirs d’Oksa et les origines de sa famille hors du commum. Sans oublier les créatures imaginaires attachantes qui gravitent auour d’eux, comme les deux Foldingots, le Gétorix, l’Insuffisant, le Curbita-Peto ou encore la Goranov.

Les deux premiers tomes viennent de paraître en mars et en mai. Maintenant, il va falloir patienter jusqu’à la sortie du troisième… et des suivants.

Christelle

« Oksa Pollock – L’Inespérée » d’Anne Plichota et Cendrine Wolf, XO éditions, 496 pages

« Oksa Pollock – La forêt des égarés », d’Anne Plichota et Cendrine Wolf, XO éditions, 400 pages

Cote: 5/5

http://www.oksa-pollock.com/

2 réactions sur “La « Pollockmania » se propage !

  1. Bonjour!
    J’ai découvert ton blog en fouinant tout à l’heure chez Evasion2 à Bruxelles. Et quelle n’est pas ma surprise de tomber sur un article aussi élogieux d’Oksa Pollock!

    Génial, voilà donc que j’ai une super excuse pour laisser un commentaire!

    J’ai également adoré les aventures d’Oksa. C’est bien simple, c’est mon gros coup de coeur de 2010!! J’adore j’adore! Et je vois bien que je ne suis pas la seule!

    Très heureuse de lire ta super chronique! J’ajoute ton blog à mon lecteur RSS, en espérant te lire régulièrement!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s