Apparences trompeuses

«Face cachée», un beau roman graphique en noir et blanc qui nous plonge au cœur de la société nipponne aux exigences parfois quelque peu… effrayantes, vues d’Europe. Satoshi est analyste financier. Il travaille la semaine à Tokyo jusque bien tard le soir. Une fois la journée terminée, quand il n’est pas obligé de suivre son patron pour une partie de karaoké bien arrosée, il rejoint son capsule hôtel où il se repose quelques heures. Le week-end, il retrouve en lointaine banlieue femme et enfant qui lui manquent tant. Mayumi, jeune employée, en pince pour Satoshi et espère bien terminer ses jours avec son bel amant. Oui, mais voilà, les apparences sont trompeuses et les convenances aussi strictes soient-elles cachent souvent de terribles situations. Le lecteur, dont la curiosité est titillée, n’en saura pas plus dans ce premier opus. Cet ouvrage se révèle une très bonne surprise signée Sylvain Runberg et Olivier Martin, tous deux fins connaisseurs du pays du soleil levant. 

Anne-Sophie 

«Face cachée», de Runberg et Martin, éditions Futuropolis, 152 pages, 18 €

 Cote : 4/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s