Vintage et fantôme dans le dernier Sophie Kinsella

Reine de la chick’ litt’ -comprenez de la littérature pour poulettes-, Sophie Kinsella a délaissé sa très déjantée accro du shopping pour une nouvelle héroïne, Lara, en pleine mauvaise passe. Josh, son fiancé, l’a quittée. Natalie, sa meilleure amie et associée, est partie sans prévenir à l’autre bout de la planète alors que leur agence de recrutement frôle la faillite. Sa très vieille grand-tante, qu’elle a dû voir cinq fois tout au plus, vient de mourir et elle se retrouve obligée d’assister aux funérailles. Et pour courronner le tout, voilà que son imagination se met à lui jouer des tours. Car comment expliquer sinon que le fantôme de cette grande-tante, Sadie, vienne sans cesse lui rendre visite? Sous l’apparence d’une jeune fille tout droit sortie des années vingt, fan de charleston et de soirées cocktail, de belles toilettes et de beaux garçons, cette Sadie est à la recherche d’un de ses colliers et a bien l’intention de hanter sa petite nièce jusqu’à ce que celle-ci parvienne à mettre la main dessus. Histoire d’amour, fantôme et vintage… Certes, l’histoire semble à première vue assez tirée par les cheveux. Mais ses personnages attachants parviennent malgré tout à nous tenir en haleine. Un bon moment de détente pour poulettes!

Christelle

«Très chère Sadie», de Sophie Kinsella, éditions Belfond, collection Mille comédies, 496 pages, 19 €

Cote: 3/5

Pour les confessions de l’auteure, c’est par ici !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s