Myron Bolitar débarque en Europe

Dans son dernier thriller, Harlan Coben emmène son personnage fétiche en Europe. Myron Bolitar, l’ancien champion de basket devenu agent sportif et accessoirement détective, s’envole en effet pour Paris, appelé à la rescousse par Terese, son ancienne maîtresse dont le petit bikini avait mis Myron en émois dans « Mauvaise base ». Mais à peine est-il débarqué en France que le cauchemar commence. L’ex-mari de Terese, qui avait des révélations à faire à son ex-femme, est retrouvé assassiné. Et l’ADN de leur fille décédée est retrouvé sur les lieux du crime. Toujours partant quand il s’agit de s’attirer des ennuis, Myron vole donc au secours de son ex-maîtresse, soupçonnée du crime. Au programme de ces neuvièmes aventures: enlèvements, manipulations génétiques, meurtres, menace islamiste et complots internationaux… Le « maître de nos nuits blanches » ne lésine pas sur les moyens pour empiéter sur notre temps de sommeil! On notera aussi le petit clin d’oeil d’Harlan Coben, qui a  donné comme noms à ses deux flics français, Berléand et Lefebvre… soit le nom des acteurs qui incarnent les policiers dans l’adaptation cinématographique de son livre « Ne le dis à personne »!

Christelle

« Sans laisser d’adresse » de Harlan Coben, éditions Belfond, 347 pages, 21,50 €

Cote: 4/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s