Une belle caricature du capitalisme

elsschot-bateauciterneAvec à peine 83 pages (soit moins que le dernier Amélie Nothomb!), voici sans doute le plus fin livre de cette rentrée! L’histoire, publiée en 1941, est une réédition d’un livre d’un de nos compatriotes, l’écrivain et poète de langue néerlandaise Willem Elsschot, à qui l’on doit le désopilent « Fromage ». Si elle se déroule en 1939, elle fait malgré tout vaguement penser à ces pourriels qui se glissent de temps à autres parmi nos e-mails, nous demandant d’aider l’expéditeur à récupérer de grosses sommes d’argent en Afrique ou ailleurs. Mais la ressemblance s’arrête là. Car cette histoire-ci débute à La Panne, en 1939. Jack Peeters porte un toast à la santé de la guerre qui vient d’être déclarée. Et pour cause! Sa rencontre avec un certain Booreman lui a permis de conclure une affaire en or: sans payer le moindre centime, il s’est retrouvé l’heureux propriétaire d’un bateau-citerne, qui ne manquera pas de prendre de la valeur avec le début de la guerre. Une belle arnaque? La réponse dans ce petit livre à l’accent belge, qui nous emmène de la Côte aux Ardennes avec une halte à Bastogne pour déguster du jambon… Une belle caricature du capitalisme toujours d’actualité!

Christelle

« Le bateau-citerne », de Willem Elsschot, éditions du Castor Astral, 13 €

Cote: 3/5

Une réaction sur “Une belle caricature du capitalisme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s