Un roman plein de délicatesse

foenkinosComme l’indique le titre d’emblée, le huitième roman de David Foenkinos -à qui l’on doit notamment «Le potentiel érotique de ma femme» et «La séparation»- est empreint de délicatesse. Son héroïne, Nathalie, «à la féminité suisse» selon les dires de l’auteur, file le parfait amour avec son mari, jusqu’à la mort tragique de celui-ci, dont elle mettra du temps à se remettre. Et puis un beau jour, un homme pourtant insignifiant, Suédois mais avec un petit côté «pays de l’Est», passe par là et elle l’embrasse sans réfléchir! Une histoire tendre et attendrissante racontée par un auteur doué pour saisir la magie de chaque instant. Il y est question d’amour, d’un gars au physique plutôt désagréable mais attachant, d’un autre sûr de lui mais méprisable… sans oublier de meubles Ikea et de petits pains Krisprolls. Les chapitres sont courts, alternant les formes et le style. Quant au récit, il est pimenté de notes en bas de page et entrecoupé de petits interludes. Parmi ceux-ci, on retrouve notamment les chansons qu’auraient pu écrire John Lennon s’il n’était pas mort en 1980, tout le mal que pense l’auteur de l’invention de la moquette qui tue le bruit sensuel des talons aiguilles, le fameux dossier 114, les ingrédients du risotto aux asperges, le nombre de langues -dont le suédois- dans lesquelles on peut lire La Modification de Michel Butor Prix Renaudot 1957 et bien sûr la définition donnée par Le petit Larousse de la délicatesse. Un vrai petit bonheur. Assurément l’un des coups de cœur de cette rentrée. 

Christelle

 «La délicatesse», de David Foenkinos, éditions Gallimard, 208 pages, 16 €

Cote: 4/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s