Vampires & co

Voici une (petite) sélection d’ouvrages qui devraient satisfaire les assoiffés d’hémoglobine…
 
 
 
ENTRETIEN AVEC UNE VAMPIROLOGUE
 
encyclopédie amoureuse des vampiresLE LIVRE : Katherine Quénot est vampirologue. Elle vient de publier une oeuvre frissonnante, “L’encyclopédie amoureuse des vampires”. On y apprend tout ce qu’il y a à savoir sur les buveurs de sang qui plongent leurs crocs au plus profond de l’histoire, depuis la ténébreuse Lilith, premier vampire, effacée ensuite de la Genèse. L’encyclopédie reprend les nombreuses races existantes. Elle donne aussi des preuves du vampirisme. Une partie de l’encyclopédie est également consacrée au baiser du vampire. Sans oublier, les secrets pour devenir un vampire par la magie et les lieux où les rencontrer… Une oeuvre agrémentée des dessins gothiques de John Bolton, maître de l’illustration fantastique à qui l’on doit notamment les illustrations de l’oeuvre de Neil Gaiman, “Books of magic”, et d’Anne Rice pour ”Lestat le vampire”.

Comment devient-on vampirologue ?
“On ne devient pas vampirologue, c’est comme pour Dieu, on reçoit la Grâce ou pas ! Depuis toute petite, les vampires hantent mes nuits, je me réveille avec la sensation de morsure à mon cou ou à mon bras… Pas d’autre solution que d’aller voir de plus près leurs canines pour essayer de savoir qui ils sont exactement… Ça tombe bien car des dizaines de livres, des centaines d’articles ont été écrits sur eux, essentiellement pendant la grande épidémie vampirique qui déferla sur l’Europe de 1680 à 1740.”

Katherine Quénot

copyright DR

D’où vous vient cette passion?“Je me passionne pour tout ce qui a trait à Dieu, à Satan, à la mort et aux pouvoirs de l’esprit qui me semblent immenses. Moi-même, je fais des rêves lucides où, devenant consciente pendant que je rêve, j’ai la possibilité d’explorer le monde d’une manière bien différente…”

Comment avez-vous procédé pour écrire ce livre?
“Je suis un rat de bibliothèque et je vais à la recherche des livres anciens et des grimoires ancestraux qui attendent leur heure au fond des antiques bibliothèques …”

Vous-mêmes, croyez-vous aux vampires et autres créatures fantastiques ?
”Je crois beaucoup plus aux créatures fantastiques qu’aux créatures raisonnables. Il me semble tout à fait déraisonnable de croire que le monde est formellement comme ci ou comme ça, alors que nous baignons dans le mystère. Par exemple, chaque jour, l’astrophysique fait reculer les frontières du «normal» . Le monde n’est pas vraiment prévisible, le fantastique est à l’œuvre partout. Et ne parlons pas du grand mystère de la mort … Mais Jean-Jacques Rousseau lui-même croyait aux vampires!”

Avez-vous testé le «Livre secret de Abramelin le Mage» ou d’autres recettes pour devenir vampire ?
“Il ne faut pas s’aventurer dans ces pratiques sans motif sérieux. L’auteur du "Livre secret d’Abramelin le mage" le dit lui-même. Il a utilisé son procédé sur le souverain de Saxonie parce que s’il était mort, la couronne serait tombée entre des mains étrangères. Je m’oppose aux pratiques de vampirisme magique dont la motivation est simplement la volonté de domination sur les humains.”

Christelle

“Encyclopédie amoureuse des vampires”, de Katherine Quénot, illustration de John Bolton (Hoebeke), 96 pages, 25 €

Cote: 4/5

Stephenie Meyer dans la peau d’une jeune vampire

Après avoir raconté l’histoire du point de vue de Bella, Stephenie Meyer s’est glissée dans la peau d’un vampire nouveau-né. Dérivé du 3ème volume de la saga « Twilight », «L’Appel du sang» nous livre en effet le point-de-vue de Bree Tanner, cette jeune vampire ne vivant que l’espace de cinq minutes sous le regard de Bella dans «Hésitation». Bien sûr, les vrais fans savent déjà que l’histoire de Bree, créée par Victoria pour tuer Bella et les Cullen, se termine plutôt mal! Stephenie Meyer a elle-même confié que, plus elle se rapprochait de l’inéluctable fin en écrivant, plus elle regrettait de n’avoir pas donné une conclusion légèrement différente à «Hésitation»… Mais ce court roman est l’occasion de découvrir la saga sous un nouvel angle, alors que l’adaptation cinématographique de «Hésitation» sortira ce 30 juin en Belgique. On en apprend ainsi davantage sur la façon dont vivent et se nourrisent les jeunes vampires, mais aussi sur leurs peurs et leurs amours… A noter également, l’apparition furtive d’autres jeunes vampires attachants, comme Diego ou Fred. C’est sûr, on regardera les jeunes vampires du film sous un nouvel angle!

Christelle

«L’appel du sang – La seconde vie de Bree Tanner» de Stephenie Meyer, éditions Hachette Jeunesse, 216 pages, 13,90 €

www.breetanner.com

Cote: 4/5

Une drôle de famille de vampires

Peter Radley est médecin. Sa femme, Helen, femme au foyer. Ils ont deux ados, Rowan et Clara, et habitent une banlieue british ordinaire, dans une maison ordinaire et avec un monospace tout ce qui a de plus ordinaire garé devant chez eux. Mais si rien ne distingue les Radley de leurs voisins, ils sont pourtant tout, sauf une famille ordinaire! Disons qu’ils ont un petit air de parenté avec la famille Cullen de «Twilight». Et s’ils ont fait, eux aussi, vœu d’abstinence, ils n’en sont pas moins des vampires. Leur peau est tellement pâle qu’ils sont obligés de s’enduire d’écran total avant de sortir.

Depuis 20 ans, Peter et Helen s’appliquent à cacher la vérité à tous, y compris leurs propres enfants. Mais voilà, Rowan et Clara ont grandi. Devenus ados, leur vraie nature ne va pas tarder à se révéler à eux… Surtout depuis que Clara a décidé de devenir végétalienne.

Destiné tant aux adultes qu’aux ados fans de vampires, le roman de Matt Haig, dont les droits ont déjà été vendus dans vingt pays, est à la fois une satire du genre pleine de gags et de clins d’œil hilarants et un regard lucide porté sur la vie de famille, avec ses petits secrets, ses dysfonctionnements et ses liens du sang. Des chapitres courts et bourrés d’humour se succèdent, enchaînant les références littéraires et cinématographiques.

Cette drôle de famille de vampires, qui vient de débarquer dans nos librairies, compte déjà quelques fans sur Facebook. Le roman sera par ailleurs prochainement adapté au cinéma par le réalisateur mexicain Alfonso Cuarón, à qui l’on doit notamment «Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban» et «Y tu mamá también».

Christelle

«Les Radley», de Matt Haig, éditions Albin Michel, 350 pages, 19,90 €

Cote: 4/5

/// www.facebook.com/#!/pages/Les-Radley/137673336261177

Attention, virus captivant !

A côté des gentils vampires de « Twilight », il y a les très méchants suceurs de sang que l’épidémiologiste Ephraïm Goodweather et son équipe vont devoir combattre sous peine de voir disparaître l’espèce humaine.

Tout commence à l’aéroport international JFK de New York avec l’arrivée d’un Boeing en provenance d’Allemagne. Si l’atterrissage semble s’être déroulé sans encombre, depuis qu’il a touché le sol, l’appareil ne répond plus. A bord, on retrouve quatre rescapés. Tous les  autres passagers sont morts, en apparence paisiblement. Sur eux, pas la moindre trace de sang. Ont-ils été victimes d’un attentat au gaz? D’une nouvelle bactérie foudroyante? Eph est chargé d’établir l’origine de ce drame avant que la population ne cède à la panique. Les cadavres sont emmenés à la morgue… d’où ils disparaissent en pleine nuit. Eph comprend rapidement qu’une menace sans précédent plane sur la ville et il tente de mettre ses proches à l’abri.

Mais en quelques jours, le chaos s’installe. Autour d’Eph, un petit groupe de survivants prêts à se battre se forme. Leur mission? Rien de moins que de sauver l’humanité.

Fasciné par les mythes anciens méconnus du grand public nourri d’hémoglobine par la vision romantique des vampires de Bram Stoker et Stephenie Meyer, le génie du cinéma fantastique Guillermo del Toro tente de retracer l’histoire du vampire depuis l’Antiquité. Pour cela, le cinéaste -à qui l’on doit notamment « Hellboy », « Blade 2″ ou encore « Le Labyrinthe de Pan »- s’est associé à Chuck Hogan, auteur de plusieurs thrillers salués par Stephen King. Les deux premiers tomes de cette nouvelle trilogie à vous glacer le sang sont parus. Reste à patienter jusqu’au troisième. Avant l’adaptation au grand écran?

Christelle

« La lignée », de Guillermo del Toro et Chuck Hogan, éditions Presse de la Cité, 448 pages, 21,50 €

« La Chute », de Guillermo del Toro et Chuck Hogan, éditions Presse de la Cité, 328 pages, 21,80 €

Cote: 4/5

Une histoire inachevée

L’histoire commence fort. Il est question d’empalement, de Vlad Tepes, d’un immigré roumain qui découvre au fond d’un hangar une victime empalée sur un pieu de bois. De drôles de fantasmes sur les menstruations aussi… Et puis on fait connaissance avec la famille Radescu, des noctambules interdits de soleil et alourdis de désirs inassouvis qui aimeraient réintégrer la communauté humaine, quitte à en finir avec l’éternité. De quoi mettre en appétit tous les amateurs de vampires. Le seul hic? L’auteur, Thierry Jonquet, à qui l’on doit notamment «Mygale», «Les orpailleurs», «Moloch» ou «Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte», est décédé en 2009, laissant l’œuvre inachevée. Résultat: un roman à la fois drôle et macabre et… qui abandonne le lecteur un brin affamé. À moins que ce dernier ait l’imagination suffisamment aiguisée.

Christelle

« Vampires», de Thierry Jonquet, éditions du Seuil, 184 pages, 18 €

Cote: 3/5

16 lunes

Après le phénomène "Twilight", voilà une nouvelle série qui pourrait fort bien rendre les adolescentes accros!  Sauf que dans "16 lunes", les rôles sont inversés par rapport à la saga créée par Stephenie Meyer: cette fois, c’est un ado humain qui tombe amoureux d’une jeune-fille… surnaturelle. Ethan, 16 ans, vit à Gatlin, un bled du Sud américain. Son père, écrivain, ne sort plus de son bureau depuis la mort de sa femme. Elevé par une nounou un peu mystique, Ethan est pourtant un ado comme tout le monde, qui joue dans l’équipe de basket de son école, où il a plutôt la cote.  Mais l’arrivée de Lena Duchannes, nièce de Macon Ravenwood, le marginal du patelin, va quelque peu perturber son quotidien. Car Ethan reconnaît en Lena le visage de la jeune-fille qui hante ses rêves  depuis le décès de sa mère… Bien vite, les deux ados vont s’éprendre l’un de l’autre. Ils arrivent à communiquer par la pensée, partagent les mêmes rêves et les mêmes visions. Mais où cet amour les mènera-t-ils? Car Lena est destinée à la magie. Et la nuit de sa "seizième lune" -celle de ses seize ans- approche. C’est à ce moment-là que Lena devra choisir son destin… Parviendra-t-elle à lutter contre la lourde malédiction qui semble frapper sa famille? Ecrit par un duo féminin, "16 lunes" ("Beautiful creatures" dans sa version originale) est prévue en cinq volumes. Reste à voir si cette nouvelle saga sera capable de concurrencer "Twilight". C’est ce que semble croire Warner Bross qui a acquis les droits et pense avoir trouvé là un successeur à "Harry Potter".

Christelle

"16 lunes" de Kami Garcia et Margaret Stohl, éditions Hachette Jeunesse, collection Blackmoon, 18 €

Cote: 4/5

Le trailer du livre :

Journal d’un vampire

«Journal d’un vampire» est une autre série sur le thème des buveurs de sang, écrite par la romancière LJ Smith, et dont les quatre premiers volumes sont parus. On y fait la connaissance du ténébreux Stefan Salvatore et son frère Damon -tous deux changés en vampires quelques siècles plus tôt par Katherine, la femme qu’ils se disputaient alors-, mais aussi la belle Elena, Bonnie et ses dons paranormaux, Meredith, Matt et les autres.  Vampire, amour, suspense et trahisons: tous les ingrédients d’une bonne série fantastique pour ados sont réunis. On attend donc le tome 5 avec impatience… ainsi que l’adaption télévisée inspirée des livres et difusée aux USA depuis septembre 2009. L’auteure travaillerait par ailleurs à une série dérivée, qui se penche sur le passé des deux frères ennemis, Stefan et Damon Salvatore…

Christelle

"Journal d’un vampire", de L.J. Smith, éditions Hachette Jeunesse, collection Blackmoon

Cote: 4/5

http://www.ljanesmith.net

… Et une autre triolgie signée LJ Smith

Voilà une nouvelle trilogie de l’auteure du « Journal d’un vampire » qui devrait plaire aux amateurs de « bit litt » (comprenez «littérature mordante pour jeunes filles»)! Cette brique regroupe les trois tomes de « Prémonitions », racontant l’histoire d’une jeune fille, Kaitlyn, aux étranges pouvoirs: tout ce qu’elle dessine finit en effet par se produire. Résultat, au lycée, Kaitlyn est considérée comme une sorcière. Mais Kaitlyn n’est pas seule à posséder de tels pouvoirs. Grâce à un test organisé dans les écoles, elle est repérée par le Dr Zetes qui l’invite à rejoindre son école réservée à ceux qui, comme elle, disposent de capacités psychiques hors du commun. C’est ainsi qu’elle fait la connaissance d’Anna, qui parle aux animaux, de Lewis, qui a hérité du don de psychokinésie, de Rob, aux pouvoirs de guérisseurs, et de l’énigmatique Gabriel. Ravie de s’être fait enfin des amis, Kait évolue donc au sein de l’Institut, sous la houlette de Joyce, l’assistante du Dr Zetes,  qui leur fait passer leurs tests quotidiens. Mais si l’Institut avait quelque chose à cacher? Qu’attend vraiment  le Dr Zetes de ses nouvelles recrues? Et qu’est-il arrivé aux étudiants qui les ont précédés? Comme dans ses histoires précédentes, LJ Smith mélange avec talent surnaturel, suspense et histoire d’amour. Merci d’ailleurs Michel Lafon d’avoir publié les trois tomes en un seul recueil nous évitant des mois d’attente intenable entre deux volumes!

Christelle

« Prémonitions » de L.J. Smith, éditions Michel Lafon, 624 pages, 22,50 €

Cote: 4/5

Du sang frais chez les Dracula

Dracula l immortelDacre Stoker, l’arrière petit-neveu de l’auteur de «Dracula», vient de publier la suite «officielle» (comprenez autorisée par les autres descendants) du chef-d’oeuvre de son aïeul.

Pour ressusciter le mythe, Dacre Stoker s’est allié avec un spécialiste des vampires, Ian Holt, membre de la «Société transylvanienne de Dracula».

Le roman de Bram Stoker, paru en 1897, s’inspirait d’un personnage historique, un seigneur des Carpates du XVe siècle, Vlad Tepes, «Vlad l’empaleur», redouté pour sa cruauté. «Dracula l’immortel» a lui été réalisé à partir des notes personnelles de Bram Stoker. On y retrouve ainsi un policier, l’inspecteur Cotford, dont l’éditeur de Bram Stoker n’aurait pas voulu jadis. Mais Bram Stoker lui-même y tient un rôle. Fait aussi son apparition dans cette version, une comtesse lesbienne vampire, Elizabeth Bàthory.

L’intrigue se déroule en 1912, soit 25 ans après la sortie de ses premières aventures. Des meurtres effroyables à Londres et à Paris font croire à Mina Harker et ses anciens compagnons qui ont survécu à la première histoire que le Prince des ténèbres n’est finalement pas mort.

A en croire la rumeur, Bram Stoker aurait projeté une suite aux Etats-Unis pour Dracula. C’est, semble-t-il, le chemin que comptent prendre aussi son arrière-petit-neveu et Ian Holt. C’est à tout le moins ce que laisse supposer la fin de ce pavé de 500 pages qui se croque à pleines dents.

Christelle

«Dracula l’immortel», de Dacre Stoker et Ian Holt, éditions Michel Lafon, 510 pages, 22,95 €

http://www.dracula-limmortel.com

Cote:4/5

Tout pour séduire un vampire

Vlad Mezrich, vampire de son état, promulgue ses conseils aux adolescentes amoureuses d’un vampire. Ce petit livre s’adresse ainsi à toutes celles qui souhaitent trouver le vampire de leurs rêves, le séduire et le garder ou encore survivre à la rupture. On y trouve des quizz, des tableaux, des schémas, des statistiques, mais aussi des témoignages de jeunes filles, de vampires, et même de chasseurs de vampires… La bible indispensable à toutes les jeunes filles amoureuses d’un vampire…

Christelle

«Comment séduire un vampire sans y laisser la peau», de Vlad Mezrich, éditions Hachette Jeunesse, 178 pages, 9,9 €

Cote: 2/5

Encore de l’hémoglobine !

Le succès du phénomène «Twilight» a donné des idées à beaucoup! Ainsi, la collection «Vampyres. Sable Noir.» est le résultat d’un projet intermédia qui marie littérature, bande dessinée et fiction télé. Six grands noms du roman noir et fantastique ont écrit six histoires de vampires à partir d’un unique point de départ, à savoir le lieu-dit Sable Noir. De là découlent six récits fantastiques complètement différents qui dans un premier temps ont été publiés chez J’ai Lu pour être ensuite filmés et diffusés sur les chaînes câblées du groupe Canal (Jimmy et CinéCinéma Frisson). C’est ensuite au tour des éditions Dupuis de s’en mêler. Elles ont confié les synopsis à six équipes d’auteurs de BD. Le résultat? Quelque 144 pages étonnantes par la fine fleur de la BD internationale. Cerise sur le gâteau: Dave Mc Kean («Sandman», «Coraline») a imaginé un superbe dessin en diptyque pour illustrer les deux albums. On adore!

Anne-Sophie

«Vampyres, tomes 1 et 2», de Filippi, Laumond, Ricard, Redolfi, Lieber, Thirault, Marche, Krassinsky, Védrines, Durand, Alcante, Matteo, éditions Dupuis, 16 euros par tome

Cote : 4/5

Tout sur Draculadracula

Le phénomène « Twilight » donne des idées à beaucoup. Surfant sur la vague du vampirisme, les éditions Casterman viennent de publier, sous forme d’intégrale, un ouvrage riche en informations consacré au mythe de Dracula. « Sur les traces de Dracula. L’intégrale et le mythe » propose une trilogie imaginée par le scénariste Yves H. Les trois bandes dessinées, publiées antérieurement sous la forme d’albums grand format, parcourent trois époques distinctes et divergent radicalement au niveau du traitement du dessin. Le premier acte, « Vlad l’Empaleur », mis en images par Hermann, s’attache au parcours sanglant du prince de Valachie qui sema la terreur des années durant dans sa lutte féroce contre l’ennemi truc. C’est au deuxième volet, « Bram Stoker », dessiné par Sera, que va notre préférence. Tant pour le dessin et sa colorisation en noir et blanc que pour le thème abordé. L’histoire se penche sur la vie du très tourmenté Bram Stoker qui, travaillant dans l’ombre de l’écrasant dramaturge Henry Irving, fut persuadé jusqu’à son dernier souffle de n’être qu’un écrivain médiocre. Le troisième opus, « Transylvania », réalisé par Dany, se veut plus contemporain. Il nous emmène en Roumanie de nos jours, aux côtés d’un couple parti enquêter sur Dracula. Le tout est accompagné de repères historiques, d’explications didactiques et d’un guide historico-touristique consacré aux hauts lieux marqués par la présence de Dracula. On regrettera toutefois la mise en page peu soignée de l’ouvrage.

Anne-Sophie

« Sur les traces de Dracula. L’intégrale et le guide », d’Yves H., Hermann, Sera, Dany, éditions Casterman, 320 pages, 29,50 €

Cote: 3/5

Lestat ressuscitélestat le vampire anne rice

Les éditions Albin Michel viennent de republier l’une des Chroniques des vampires d’Anne Rice, la suite de “Entretien avec un vampire”, paru pour la première fois en français en 1988. On y retrouve à La Nouvelle-Orleans Lestat le vampire qui, après 55 ans de sommeil, est devenu… une star du rock, jouant une musique à réveiller les morts! Ce chef-d’oeuvre d’une des reines du genre raconte l’histoire de ce puissant vampire, que certains ont découvert au cinéma, incarné par Tom Cruise. S’il paraissait alors peu sympathique raconté du point de vue de Louis (alias Brad Pitt sur grand écran), on le redécouvre aujourd’hui sous un autre jour (mais je devrais sans doute plutôt dire “nuit”), bourré d’humour, en quête d’amour et même plutôt attentionné parfois, bien que toujours un peu insolent… Il nous raconte sa jeunesse, benjamin d’une famille de hobereaux ruinés, et la façon dont il est devenu un vampire, peu avant la Révolution française. On y fait la rencontre de Gabrielle et de Nicolas. Et on en apprend davantage aussi sur Armand et le Théâtre des vampires, ainsi que sur Marius, le créateur de Lestat, qui va lui révéler le secret de l’origine des vampires… On y fait enfin la connaissance d’Akasha et Enkil. Une Akasha qu’on retrouve dans “La reine de damnés”, troisième volume de la série… Car l’histoire n’est heureusement pas finie, les autres vampires étant loin d’être ravis que Lestat ose ainsi dévoiler leur existence aux mortels dans ses chansons… Bref, une série à vous rendre complètement accro!

Christelle

“Lestat le vampire”, d’Anne Rice, éditions Albin Michel, 528 pages, 20 €

Cote: 5/5

Télépathe et immortel

Ever Boom avait tout d’une ado comme les autres. Mais cela, c’était avant l’accident de voiture dans lequel ses parents et sa petite soeur ont perdu la vie. Ever, elle, est revenue à la vie, mais avec un terrible don empoisonné: celui de lire dans les pensées des gens et de connaître toute leur vie, simplement en les effleurant. Sans compter qu’elle est aussi capable de dialoguer (voire de se disputer)  avec sa petite soeur décédée. Désormais, Ever se balade donc camouflée sous un capuchon, les écouteurs de son iPod dans les oreilles, pour éviter d’entendre toutes les pensées de ses condisciples qui ne l’apprécient guère. Jusqu’au jour où un nouveau fait son apparition au lycée: le mystérieux Damen Auguste. D’une beauté inquiétante, toutes les filles (et même certains garçons) sont folles (fous) de lui. Mais Damen ne s’intéresse, lui, qu’à une seule fille : Ever. Irrésistiblement attirée par lui, Ever comprend vite que ce garçon n’est pas comme les autres… Car il est le seul dont elle ne peut déchiffrer les pensées. Et puis il est capable de faire apparaître des tulipes à tout moment. Une belle histoire amour, une fille capable de lire dans les pensées des gens et des êtres "éternels" comme le sous-entend le titre du livre… Les deux premiers tomes de cette série prévue en cinq sont parus. A voir sur Youtube pour se mettre en appétit: la bande-annonce du livre.

Christelle

"Eternels – tome 1 : evermore", d’Alyson Noël, éditions Michel Lafon, 341 pages, 15,95 €

Cote: 4/5

Fiancée à un vampire…comment se débarrasser d'un vampire amoureux

Comment se débarrasser d’un vampire amoureux? Telle est la question que se pose Jessica, 17 ans, une ado américaine comme tout le monde. Enfin, comme tout le monde, pas tout à fait. Si elle sait que ses parents l’ont adoptée seize ans plus tôt en Roumanie, quand elle s’appelait encore Antanasia, ils ont omis de lui expliquer que ses parents biologiques étaient des… vampires. Et qu’ils l’avaient fiancée, dès sa naissance, à un prince vampire, Lucius Vladescu. Alors quand ce dernier débarque dans l’Etat de Pennsylvanie où vivent Jessica et sa famille pour récupérer sa promise, la belle n’a pas trop envie de la suivre. Car Lucius a beau être musclé, élégant, prévenant, sublime et faire craquer tout son lycée, Jessica, elle, en aime un autre… Un premier roman drôle et captivant pour Beth Fantaskey qui devrait séduire les ados de 12 ans et plus. Si sa mythologie est loin d’être aussi étoffée que celle créée par Stephenie Meyer, on se laisse néanmoins captiver par ses personnages qu’on retrouvera avec plaisir dans la suite du livre, sur laquelle travaille l’auteure actuellement.

Christelle

“Comment se débarrasser d’un vampire amoureux”, de Beth Fantaskey, éditions Msk, 412 pages, 16 €

Cote: 4/5

Pour tout savoir sur les vampires et autres mythesmythes et légendes

Après les signes et les symboles, les éditions Larousse se penchent sur les légendes et les mythes. Parmi ceux-ci figurent bien sûr vampires, loups-garous, trolls, ogres, fantômes, spectres et autres créatures démoniaques. On y apprend notamment que les vampires, dans les mythes slaves, seraient des morts qui perpétuent leur existence physique en s’abreuvant la nuit venue du sang des vivants endormis; que les loups-garous -ou lycanthropes-, dans les légendes d’Europe, descendaient d’êtres humains mais se changeaient en loups à la pleine lune; et que les trolls, géants de la mythologie nordique, apparaissent bien souvent par groupe familiaux pour tourmenter les humains. Bref, que des gens charmants! Mais à côté de cela, on découvre aussi dans ce gros livre tout ce qu’il y a à savoir sur les sagas des dieux nordiques, les héros de la Grèce ancienne, le serpent à plumes des Aztèques ou sur les grandes oeuvres fondatrices telles que l’Odyssée, l’épopée indienne du Ramayana ou le Popol-Vuh.

Christelle

“Petit Larousse illustré des légendes et des mythes”, de Philip wilkinson, éditions Larousse, 352 pages, 24,90 €

Cote: 3/5

Cote : 4/5

Vampirette wanted!

Les trois premiers tomes des aventures de la comtesse Lilliana Arabella Guinevere du Marchette -Lil pour les intimes!- sont sortis. On y retrouve les mésaventures de la vampirette la plus trendy et la plus romantique de tout Manhattan. Lil est à la tête de l’agence de rencontres Vamp’n’love. Tout vallait meiux pour elle en effet que de travailler dans l’entreprise familiale de photocopies! Aussi se retrouve-t-elle de tome en tome à tenter de caser ses clients, qu’ils soient vampires héréditaires, mordus, simples mortels ou encore loups garous…  Après la saga «Twilight», voici donc une autre histoire de vampires modernes. Car Lil tient très peu de Dracula. Comme les Cullen, elle est «végétarienne»: elle préfère en effet boire le sang dans un verre à cocktail. Fashion victim addict aux cosmétiques et aux fringues, elle s’entendrait probablement bien avec Alice. Et si sa famille ne joue pas au base-ball, ils connaissent d’autres jeux tordants…

Christelle

«Vamp in Love», de Kimberly Raye, éditions Fleuve noir

Cote : 3/5

La biographie de RpattzRobert Pattinson la bio

Si jeune et déjà sa biographie… C’est qu’avant d’incarner le bel Edouard Cullen dans «Twilight», Robert Pattinson campait déjà un autre beau gosse, Cedric Diggory, dans «Harry Potter et la Coupe de Feu». Bourré de photos, cet album nous apprend tout sur le jeune acteur de 23 ans que certains n’hésitent pas à appeler «le nouveau Jude Law»… Parmi ces petits potins, on découvre ainsi notamment que ses deux sœurs, pour jouer, l’habillaient en fille quand il était petit! Les fans se régaleront…

Christelle

«Robert Pattinson, la biographie», de Paul Stenning, éditions Hachette Jeunesse, hors-série roman, 96 pages, 9,90 €

Cote : 2/5

Livre pour hémophages

Après deux recueils de nouvelles fantastiques et la co-écriture de scénarios de film, Daph Nobody vient de publier son premier roman. Un roman qui devrait plaire une fois de plus aux amateurs d’hémoglobine puisqu’il y est question de sang… On y découvre un nouveau concept, celui des « blood bars », ces bars d’un nouveau genre où l’on vous sert à boire du sang… et pas seulement animal. Des bars qui se sont multipliés depuis l’Eté de la Grande Soif, lorsque l’eau est venue à manquer à cause d’une grande sécheresse. Le livre commence par un carambolage… Bob Wayne est chargé de récupérer le sang des victimes pour le compte d’une compagnie de Blood Bars.

Sur le lieu de l’accident, une petite fille s’échappe, son violon sous le bras. Elle va croiser la route de Jooz, un vieil homme décidé à mettre la main sur les quatre mystérieux agresseurs responsables de la mort de sa femme, et qui cherche un moyen de la venger…

Ici, pas de « vrais » vampires  de la race de ceux qui craignent le soleil comme l’on peut voir actuellement au cinéma dans « Twilight » mais un roman qui devrait néanmoins rassasier les hémophages, malgré quelques passages un peu longs. Le Bruxellois Daph Nobody -un nom qu’il a choisi parce qu’au début de sa carrière, les maisons d’éditions lui ont donné l’impression de n’être personne- fait cependant preuve de beaucoup d’imagination. Licencié en littérature et arts du spectacle, il travaille aujourd’hui à la réalisation d’un thriller, « Fog Dogs », dont le tournage est prévu pour 2010.

Christelle

« Blood bar » par Daph Nobody (Sarbacane), 518 pages, 18,50 €

Cote: 3/5

nuits d'enferUne nouvelle de Stephenie Meyer

A côté de ses vampires végétariens, Stephenie Meyer a aussi inventé un monde peuplé d’anges et de démons, celui de Sheba et Jezabel. Un univers pas aussi développé que celui de «Twilight» puisqu’il tient en une cinquantaine de pages, écrites pour un recueil de nouvelles. Intitulé «Nuits d’Enfer au Paradis» et publié dans la collection Black Moon d’Hachette Jeunesse, la même qui publie la saga «Twilight», ce livre regroupe différents auteurs -outre Stephenie Meyer, on retrouve aussi Meg Cabot, Lauren Myracle, Kim Harrison et Michelle Jaffe- autour d’un thème, celui du bal, d’une soirée de rêve qui tourne au cauchemar à cause de vampires, démons et autres morts-vivants qui se sont invités à la fête… L’histoire inventée par Stephenie Meyer pour ce recueil met donc en scène un démon dans une robe rouge en cuir très sexy, bien décidé à gâcher le bal du lycée en semant la zizanie entre tous les couples et les amis de longues dates. Pourtant, Gabi, bien que trompé et abandonné par sa cavalière, n’arrive pas à être malheureux… Si on y retrouve le goût de Stephenie Meyer pour les super-héros, cette nouvelle est malgré tout bien loin d’égaler «Twilight», voire certaines autres nouvelles de ce livre…

Christelle

« Nuits d’Enfer au Paradis», de Stephenie Meyer, Meg Cabot, Lauren Myracle, Kim Harrison et Michelle Jaffe, éditions Hachette Jeunesse, 408 pages, 16 €

Cote: 3/5

ET POUR LIRE L’INTERVIEW DE STEPHENIE MEYER, C’EST PAR ICI

2 réflexions sur “Vampires & co

  1. Pingback: DES LIVRES POUR AMATEURS DE VAMPIRES « Clair de Plume

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s